Les nouveaux prix du carburant sont appliqués à partir de ce samedi 6 juin en Algérie. Les différentes pompes à essence et stations ont augmenté les tarifs pour les types de carburant essence et diesel, au grand dam des automobilistes algériens qui devront débourser encore plus pour remplir leurs réservoirs.

À partir de ce samedi, les Algériens payeront plus cher leur carburant. En effet, les nouvelles tarifications ont été appliquées sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, le prix de l’essence normal est passé à 43,71 dinars. L'essence sans plomb coûte 45,62 dinars. Et pour le litre d'essence super, il faudra débourser 45,97 dinars.

Les prix du gasoil ont aussi connu une hausse considérable. Le litre du carburant des véhicules diesel est passé à 29,01 dinars, contre 23,06 auparavant, marquant ainsi une flambée de presque 6 dinars le litre. Il faut souligner, néanmoins, que le prix du GPL (9 dinars) est resté inchangé.

Un impact sur le pouvoir d'achat des Algériens

Décidée par le gouvernement algérien dans le cadre de la loi de finances complémentaire (LFC) 2020, cette augmentation des prix du carburant en Algérie a reçu de nombreuses critiques. Les Algériens ont, en effet, accueilli cette nouvelle avec mécontentement.

En plus de toucher les automobilistes, cela aura pour conséquence une augmentation des prix des autres services et produits. En effet, les transports publics et privés vont sûrement revoir à la hausse les tarifs pratiqués. Les prix des produits alimentaires et agricoles connaîtront également une flambée à cause du coût du transport, qui va lui aussi être revu à la hausse.

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Lire aussi : Algérie : Voici les nouvelles taxes sur les véhicules neufs après la réduction