La Banque Nationale d'Algérie a révélé les conditions d'octroi de prêts selon ses nouveaux produits de finance islamique pour les particuliers et les entreprises. Pour bénéficier de ces nouveaux produits, la BNA précise qu'il faut être de nationalité algérienne et avoir moins de 70 ans.

En outre, les Algériens qui veulent bénéficier de prêts bancaires selon la finance islamique doivent justifier d'un salaire régulier de 40 000 dinars. Pour acheter un bien immobilier à travers cette formule, la banque achète le bien chez un promoteur ou un particulier et le revend à son client. La banque négocie, au préalable, la marge de bénéficie avec le client. Ce dernier doit rembourser son prêt sur 40 ans avec une tranche mensuelle fixe. La BNA indique que la transaction sera effectuée dans un délai qui ne dépasse pas les 8 jours. Elle fait savoir que les prêts peuvent être financés à hauteur de 90 % en ce qui concerne les biens immobiliers.

Achat de voiture et de mobiliers domestiques

Par ailleurs, ceux qui sont intéressés par l'achat de véhicules doivent être résidents en Algérie et justifier d'un salaire de 40 000 dinar au moins. Le remboursement du prêt prendra entre une année et 5 ans avec une tranche mensuelle fixe. La banque affirme que l’étude du dossier ne prendra pas plus de 5 jours et que le financement de l'achat d'une voiture peut atteindre 85 % du prix de cette dernière.

À lire aussi :  Taux de change : Début de la flambée de l'euro sur le marché noir ?

En ce qui concerne l'achat du mobilier domestique et le matériel électroménager, la banque indique que le remboursement des prêts s'étalera sur 12 à 36 mois avec une tranche mensuelle fixe. Le citoyen peut bénéficier d'un financement allant jusqu'à 90 % de ses achats et l'étude du dossier prendra au maximum 5 jours.

Il faut souligner que dès la semaine prochaine, les produits de la finance islamique seront lancés au niveau de plusieurs agences de la Banque Nationale d’Algérie (BNA) pour atteindre 32 agences avant la fin du mois de septembre prochain.

Lire aussi : Algérie : Nouvelles facilitations pour les promoteurs ANSEJ