Le dinar algérien s'est effondré cette dernière décennie. Le Cercle d’action et de réflexion pour l’entreprise (Care) a affirmé, dans son dernier rapport, que la monnaie nationale avait perdu 37% de sa valeur par rapport à l’euro et plus de 77% face au dollar américain.

En effet, la valeur du dinar a chuté de manière significative en 10 ans. Le cours de change de la monnaie nationale est passé de 102,9 DA pour un euro en septembre 2010 à 161,6 DA pour un euro en décembre 2020. Par rapport au billet vert, le taux de change du dinar a évolué de 72,51 DA pour un dollar à 131,72 DA pour un dollar à la Banque d’Algérie.

Le Cercle d’action et de réflexion pour l’entreprise constate que la monnaie nationale a plus chuté par rapport au dollar qu'à l'euro. Le rapport démontre que « le différentiel qui existait entre l’euro et le dollar vis-à-vis du dinar s’est réduit au cours du temps et a été divisé par quatre ». Le différentiel, qui était de 42% en faveur de l’euro, est tombé à moins de 10% au mois de mai de l’année 2020.

Lourdes conséquences sur l'économie nationale

La chute du dinar algérien est la conséquence de la politique de dépréciation de la monnaie entreprise par les gouvernements successifs, afin d'absorber les déficits budgétaires de l'Etat. La monnaie nationale a connu des ajustements importants ces dernières années, en réaction au contexte économique interne ainsi qu'au contexte externe, marqué par la chute des prix du pétrole.  Une chute amorcée en 2014 et aggravée en 2020 avec la pandémie de coronavirus

Cette dépréciation a eu des effets néfastes sur l'économie nationale et surtout sur le pouvoir d'achat. Elle est aussi responsable en partie de la flambée des devises sur le marché noir. Ces monnaies étrangères ont battu tous les records ces dernières semaines. L'euro a dépassé les 210 dinars. Quant au dollar, il est autour de 174 dinars.

Lire aussi :Quel impact de la chute du dinar sur les ménages et les entreprises ?