Une enveloppe supplémentaire de 55 milliards accordée à la Télévision publique algérienne

Les pouvoirs publics semblent accorder une attention particulière à la télévision nationale, représentée par l’Établissement public de télévision (EPTV). En témoigne cette importante enveloppe financière accordée à cette entreprise. Celle-ci s'ajoute au budget annuel attribué chaque année par l'État et qui dépasse 6 milliards de dinars, soit plus de 30 millions d'euros.

L'Établissement public de télévision (EPTV) est une société qui gère les activités de la télévision publique en Algérie, anciennement appelée ENTV. Actuellement, l'EPTV compte 7 chaînes de télévision qui sont : la chaîne terrestre TV1, ou Programme national ; la principale chaîne généraliste, TV2 ou Canal Algérie, qui diffuse la majorité de ses programmes en langue française, TV3 ; une chaîne d'information, TV4 ; une chaîne destinée aux berbérophones, TV5 ; une chaîne religieuse, TV6 ; chaîne dédiée la jeunesse, TV7 ; chaîne de savoir et d’enseignement et TV8 ; chaîne d'histoire et de mémoire. L’EPTV dispose également d’une web TV qui diffuse des programmes en ligne, notamment des événements sportifs sur les réseaux sociaux.

Toutefois, malgré ce nombre important de chaînes, les programmes diffusés n'arrivent toujours pas à capter l’attention des téléspectateurs en Algérie, en raison de l'indigence du contenu et surtout de l'absence du débat contradictoire, faisant de l’ensemble de ces chaînes une caisse de résonance pour les discours officiels. D'ailleurs, à l’exception des événements sportifs, particulièrement des rencontres de la sélection algérienne de football, rares sont les Algériens qui regardent encore les programmes de l’EPTV.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Une enveloppe supplémentaire de 55 milliards de centimes pour la Télévision publique

Malgré ce désintérêt, les pouvoirs publics continuent à accorder une grande attention à cette entreprise, notamment sur le plan financier. Bénéficiant déjà d'un budget annuel colossal, grâce à la redevance payée par les citoyens à partir de leurs factures d’électricité, l’EPTV se voit accorder une importante enveloppe supplémentaire.

En effet, le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a récemment signé un décret accordant une importante somme d’argent à l’EPTV. Cette enveloppe supplémentaire de 55 milliards de centimes a été déduite du budget destiné initialement au ministre de la Communication. « En vertu du décret présidentiel du 24 octobre 2021, un crédit de 55 milliards de centimes destiné au ministère de la Communication a été annulé, et a été transféré à l'Établissement public algérien de télévision (EPTV) », indique le décret présidentiel publié dans le dernier Journal officiel.


Vous aimez cet article ? Partagez !