Les services de sécurité marocains ont interpellé, le 14 novembre à l'aéroport Mohamed V de Casablanca, un ressortissant franco-algérien recherché par Interpol dans une affaire de meurtre commis en France.

Dans un communiqué publié le 14 novembre, la Direction générale de la sûreté nationale marocaine a indiqué que « les éléments de la police ont arrêté  à l’aéroport Mohamed V de Casablanca un ressortissant français d’origine algérienne impliqué dans une affaire de meurtre en France ».

Selon la même source, l’individu en question est « poursuivi par la police française qui a émis une notice rouge, diffusée par l'organisation internationale de police criminelle (Interpol) », précisant que l’affaire remonte au mois d’août 2020. « Sous le coup d’un mandat d’arrêt international, le ressortissant franco-algérien a été interpellé à sa descente à l’aéroport de Casablanca dans le cadre de sa lutte contre les réseaux criminels organisés transnationaux », est-il précisé.

Le Franco-Algérien recherché par Interpol pour une affaire de meurtre à Marseille

Le ressortissant franco-algérien, âgé de 33 ans, « avait orchestré une tuerie sur une autoroute à Marseille. Deux frères étaient pris pour cible, un d’eux a été tué au fusil d’assaut, et l’autre a été blessé ». « Le mis en cause a été placé en garde à vue conformément à la procédure de son extradition, tout en avisant les autorités françaises de cette interpellation », conclut le communiqué de la DGSN.

À lire aussi :  Une femme enlevée et violée par deux Algériens à Toulouse

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que la police marocaine procède à l’interpellation de ressortissants franco-algériens recherchés par Interpol. C’est le cas avec un Franco-Algérien appréhendé le 22 octobre au Maroc et qui faisait partie d’un réseau international de trafic de drogue.

Le 11 avril dernier, les services de sécurité marocains ont également procédé à l'arrestation d'un ressortissant français ayant des origines algériennes. Le mis en cause faisait l'objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires françaises pour son implication présumée dans plusieurs affaires de fraude.