Un autre porte-conteneurs algérien bloqué en France ; son affréteur réclame 24 millions de dollars

Navire Cargo Imedghassen

Un autre navire de transport de marchandises algérien se trouve immobilisé en France. Il s'agit cette fois du porte-conteneurs algérien Imedghassen, appartenant à la compagnie maritime algérienne Global maritime Algeria (GMA). Le bateau est bloqué au port de Sète, dans le sud de la France. C'est ce qu'a rapporté le journal spécialisé Le Marin le 16 novembre.

Ainsi après les 5 cargos appartenant à la Compagnie nationale algérienne de navigation (CNAN) qui sont bloqués au niveau des ports de 4 pays européens, à savoir la France, l'Italie, l'Espagne et la Belgique, c'est au tour d'un autre transporteur de marchandises algérien de connaitre le même sort.

Si les transporteurs de la CNAN ont été bloqués pour non-paiement des salaires des membres de l’équipage, le porte conteneur algérien a été immobilisé quant à lui  à cause d'une plainte déposée par son affréteur Anisfer line, qui réclame 23,86 millions de dollars. Cet affréteur accuse l'armateur algérien d'avoir entravé le contrat de partenariat qui les lient. La goutte qui a fait déborder le vase doit être l'arrivée du navire algérien à Montpellier sans raison apparente, explique la même source. C'était le 4 novembre. Ce jour-là, aucun conteneur n'était sur le port de Sète, ajoute-t-on. Si l'affréteur français a gain de cause dans cette affaire, la compagnie maritime algérienne Global maritime Algeria sera peut-être dans l'obligation de vendre son porte-conteneurs, construit en 2012 pour 14 millions de dollars. Cela pour payer ses dettes.

Le cargo Imedghassen parqué au port de Sète (France) depuis le 4 novembre (Source : VesselFinder)
Le cargo Imedghassen parqué au port de Sète (France) depuis le 4 novembre (Source : VesselFinder)

Notons pour rappel que l'affaire des cargos algériens bloqués en Europe ne connait pas son épilogue. Dans son édition de ce dimanche 14 novembre, le quotidien El Watan a rapporté qu’à l’exception du Tamanrasset, les 4 autres cargos algériens de transport de marchandises – le Timgad, le Tinzirene, le Gouraya et le Saoura – sont toujours bloqués en France, en Italie, en Espagne et en Belgique. Les 4 cargos en question font face à l'intransigeance des autorités de sécurité maritimes de pays ayant procédé à leur blocage.

Retour en haut
Share via
Copy link