En dépit des restrictions imposées par la loi et les contrôles rigoureux des services de la police et de la douane, des passagers s'aventurent à faire passer clandestinement de l'argent en devises depuis l'Algérie vers d'autres pays étrangers. En témoignent les nombreuses saisies effectuées par les services concernés au niveau des frontières.

Beaucoup pensent que la législation algérienne est trop sévère en matière du montant en devises autorisé à transporter par les voyageurs algériens depuis et vers l’Algérie. Fixée à 1000 euros, la somme est jugée dérisoire par nombre de voyageurs algériens. Ce qui a d’ailleurs poussé un groupe de députés à soumettre une proposition au gouvernement afin de revoir cette somme à la hausse lors des débat sur la le projet de la Loi de finances 2022, qui se sont tenus récemment à l’APN.

Les députés auteurs de la proposition ont suggéré au gouvernement d’augmenter le montant de devises autorisé à transporter sans déclaration de 1 000 à 7 500 euros. Une proposition qui reçu une fin de non recevoir de la part des membres de la Commission des Finances à l’APN, avant que les députés ne décident à leur tour de la rejeter lors du vote en plénière de la Loi de finances 2022.

À lire aussi :  France : Un retraité algérien trainé par une voiture sur 100 m

Les auteurs de la proposition avaient justifié leur demande de revoir à la hausse ce montant par leur souci d’éviter le recours par de nombreux voyageurs aux moyens illicites pour le transfert de la devise depuis ou vers l’Algérie. Une justification qui se confirme malheureusement sur le terrain ; en témoignent ces récentes affaires de tentative de transfert de devises depuis l’Algérie vers l’étranger.

118 500 euros saisis à l’aéroport d’Alger sur deux passagers en partance vers Dubaï

Le 3 novembre dernier, les éléments de la deuxième brigade de la police algérienne des frontières (PAF) ont réussi à déjouer une tentative de transfert illicite de devise vers l’étranger au niveau de l’aéroport Ahmed Benbella d'Oran. L'opération a eu lieu lors de la fouille ordinaire des bagages des voyageurs qui allaient embarquer vers la capitale française, Paris. Une opération qui a permis de découvrir la somme de 15 800 euros dans les bagages d'une passagère.

C'est ce qui s'est reproduit récemment au niveau de l'aéroport international d’Alger, avec cette fois une somme plus importante en devises. En effet, le quotidien arabophone Ennahar a rapporté ce mercredi 24 novembre que les éléments de la police algérienne des frontières (PAF) de l'aéroport d'Alger ont réussi ces derniers jours à déjouer une tentative de transfert illicite d’une somme importante en devises vers l’étranger.

À lire aussi :  France : Un retraité algérien trainé par une voiture sur 100 m

Selon la même source, les éléments de la PAF ont réussi à saisir la somme de 118 500 euros chez deux passagers qui s’apprêtaient à prendre le vol vers la ville de Dubaï aux Emirats arabes unis. Les deux passagers ont immédiatement été interpelés et la somme en devise saisie.