La compagnie Algérie Ferries a été secouée par un nouveau drame à la veille de l'Aïd al-Adha. Un passager est décédé sur le navire Tarik Ibn Ziyad, qui devait assurer la desserte Alicante-Oran du vendredi 8 juillet. C'est le deuxième décès enregistré à bord d'un navire d'Algérie Ferries après celui survenu quelques jours auparavant au port de Marseille.

Depuis le début de la saison estivale, la compagnie maritime Algérie Ferries est sous les feux des critiques. Au scandale des navires revenus vides au début du mois de juin s'ajoute le drame survenu à la fin du même mois sur le navire Tarik Ibn Ziyad. Il s'agit de la mort d'un passager le 30 juin au moment de l'embarquement à la suite de problèmes respiratoires[1]Décès d'un Algérien sur le Tariq Ibn Ziyad : Algérie Ferries garde le silence.

Ce drame, qui avait été dévoilé par le député à l'émigration Abdelouahab Yagoubi, n'a pas fait réagir la compagnie Algérie Ferries. Cette dernière, secouée par une crise interne à la suite du limogeage puis l'incarcération de son ancien PDG et de plusieurs autres responsables[2]Les raisons du limogeage du PDG d'Algérie Ferries, s'est murée dans le silence. Pourtant, le décès tragique de ce passager algérien a été traité par les médias et a été largement commenté sur les réseaux sociaux.

À lire aussi :  Un homme armé d'un sabre interpellé près d'une mosquée

Un deuxième passager trouve la mort à bord d'un navire d'Algérie Ferries

Et comme un malheur n'arrive jamais seul, voilà qu'un autre drame surgit sur un navire d'Algérie Ferries. En effet, le député Abdelouahab Yagoubi a révélé ce dimanche 10 juillet au journal arabophone Echorouk[3]وفاة جزائري على متن باخرة طارق بن زياد بإسبانيا, Echorouk qu'un passager algérien a trouvé la mort le vendredi 8 juillet sur le navire Tarik Ibn Ziyad qui assurait la desserte Alicante-Oran.

Selon la même source, la mort de ce passager algérien au port d'Alicante en Espagne est survenue dans les mêmes circonstances que celui enregistré le 30 juin dernier au port de Marseille. Ce qui nécessite l'ouverture en urgence d'une enquête, indique le député Yagoubi. De son côté, l'autre député à l'émigration Fares Rahmani a indiqué au journal Echorouk que la mort de ces deux passagers algériens à bord des navires d'Algérie Ferries est « le résultat des nombreuses défaillances » constatées au sein de la compagnie.

Pour ce député, le report de nombreuses dessertes enregistré ces derniers temps chez Algérie Ferries[4]Port de Marseille : Les clients d'Algérie Ferries surpris par l'annulation d'une traversée a contraint des passagers à « passer plusieurs nuits dans les ports en Europe ». Fares Rahmani a indiqué « être témoin de ces nombreux passagers algériens ayant passé des nuits aux aéroports de Marseille et Alicante, ce qui avait causé des contraintes de santé, notamment pour les personnes âgées et les malades chroniques ».

À lire aussi :  Un homme armé d'un sabre interpellé près d'une mosquée

References