Titre de séjour égaré par la préfecture : 20 ans en France et désormais au noir

Un Algérien qui réside depuis plus d'une vingtaine d'années en France s'est retrouvé sans travail faute d’un titre de séjour. Marié à une française et titulaire d’un titre de séjour, Nacer s’est retrouvé du jour au lendemain en situation irrégulière. La raison ? Le dossier de renouvellement de son titre de séjour a été égaré par la Préfecture du Nord. Ce ressortissant algérien est donc « sans-papiers ».

La procédure pour l’établissement ou le renouvellement d’un titre de séjour en France est devient de plus en plus difficile. L’attente risque de durer plusieurs mois voire des années en raison notamment du nombre important des dossiers traités par les différentes préfectures, mais surtout aux lenteurs administratives. Un état de fait qui se répercute sur la situation de centaines de milliers d’étrangers en France, dont celle des Algériens.

C'est d’ailleurs le cas de Nacer, un ressortissant algérien qui vit en France depuis 23 ans et marié à une Française depuis 12 ans. À cause de la Préfecture qui a égaré le dossier de renouvellement de son titre de séjour, cet Algérien perd son travail et se retrouve « sans-papiers ». Le cas de Nacer est rapporté par le journal régional français La Voix du Nord.

Faits-divers Ivre et drogué, un Algérien sème la terreur dans un quartier en Italie

La mésaventure de Nacer avec la Préfecture pour le renouvellement de son titre de séjour

Constatant que son titre de séjour allait expirer au mois d’août 2022, Nacer, qui réside à Verlinghem, au nord de la France avec sa femme Myriam, de nationalité française, a entamé les démarches pour procéder à son renouvellement dès le mois de mars 2022. Après avoir reçu deux récépissés de la part de la préfecture du Nord, Nacer ne voit rien venir par la suite, alors que son titre de séjour expire au 31 mars 2023.

Faute de renouvellement de son titre de séjour, Nacer se retrouve donc en situation irrégulière, raconte sa femme dans les colonnes de La Voix du Nord. Pire encore, cet Algérien a perdu son emploi, lui qui était dans le besoin, car il est en charge d’assurer les besoins de son foyer. Myriam, son épouse, est malade et ne perçoit qu’une maigre indemnité. « Il craint même d’être contrôlé par la police lorsqu’il circule en voiture », témoigne son épouse.

Nacer reçoit une réponse pour sa demande de nationalité française

En prenant contact avec la Préfecture du Nord, Nacer s’aperçoit que cette dernière a tout bonnement égaré le dossier de son titre de séjour, raconte Myriam. Contactée par le même journal, la Préfecture a affirmé qu’elle traite plus de 4000 demandes de titres de séjours chaque année et que cela exige souvent des « vérifications approfondies des antécédents judiciaires », ce qui peut impliquer « des allongements des délais globaux d’instruction ».

La médiatisation de l’affaire de Nacer a fini par apporter ses fruits. En effet, alors que le dossier de demande de renouvellement de titre de séjour a été égaré, Nacer, qui a également demandé la nationalité française, a été convoqué pour le mardi 11 avril par les services de naturalisation de la même administration. Un soulagement en somme pour ce ressortissant algérien qui devrait se voir octroyer la nationalité française et oublier ainsi la mésaventure qu’il a vécue concernant le renouvellement de son titre de séjour.

Faits-divers Une Algérienne de 77 ans enlevée par quatre individus cagoulés à Trévoux


Vous aimez cet article ? Partagez !