Vladimir Poutine ne participera pas au sommet des BRICS en Afrique du Sud

Le président de la Russie, Vladimir Poutine, ne participera pas au prochain sommet des BRICS en Afrique du Sud. Visé depuis mars dernier par un mandat d'arrêt international pour crime de guerre, Vladimir Poutine a finalement renoncé à sa participation à ce sommet qui doit avoir lieu fin août à Johannesburg.

En décidant d'attaquer militairement l'Ukraine, le chef de l'État russe Vladimir Poutine s'est mis sur le dos une partie des autres pays du monde, notamment ceux de l'Occident. En plus des différentes sanctions financières et économiques infligées par les pays européens et les États-Unis à la Russie, la Cour pénale internationale a émis en mars dernier un mandat d'arrêt contre Vladimir Poutine pour crimes de guerre.

En vertu de ce mandat, le chef du Kremlin est sous la menace de se faire arrêter par tout État membre de la CPI. C'est dans ce contexte que l'Afrique du Sud, qui organise le 15e sommet des BRICS, du 22 au 24 août, devait accueillir Vladimir Poutine, à l'instar des présidents des quatre autres pays constituant ce groupe économique (Brésil, Inde, Chine, et Afrique du Sud). C'est durant ce sommet que devra notamment être étudiée la demande d'adhésion de nouveaux pays aux BRICS, dont celle de l'Algérie.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

Visé par un mandat d'arrêt international, Poutine n'ira pas au sommet des BRICS en Afrique du Sud

En tant que membre de la CPI, l'Afrique du Sud est théoriquement censée arrêter Vladimir Poutine s'il entre sur son territoire. Un dilemme en fait pour le gouvernement sud-africain, qui ne savait plus quoi faire. Après des semaines de négociations pour tenter de trouver une solution sans froisser la Russie, avec qui l'Afrique du Sud veut conserver de bonnes relations, le gouvernement sud-africain a fini par annoncer la fin du problème.

En effet, le président de l'Afrique du Sud a annoncé le mercredi 19 juillet que le président de la Russie Vladimir Poutine ne participera pas au prochain sommet des BRICS à Johannesburg. « D'un accord mutuel, le président de la fédération russe Vladimir Poutine ne participera pas au sommet, mais la Fédération y sera représentée par le ministre des Affaires étrangères » Sergueï Lavrov, a annoncé Vincent Magwenya, un porte-parole du président sud-africain Cyril Ramaphosa, dans un communiqué.


Vous aimez cet article ? Partagez !