Espagne : Les prémices d'une réconciliation avec l'Algérie ?

Les Espagnols vont voter ce dimanche 23 juillet pour désigner un nouveau président du gouvernement. C'est lors de ces législatives anticipées que le sors de l'actuel président du gouvernement, Pedro Sánchez, va se jouer. Les enjeux de ces élections ne concernent cependant pas seulement l'Espagne, mais aussi les relations de ce pays avec l'Algérie et le Maroc, avec au cœur la question du Sahara occidental.

Ce scrutin s'annonce décisif pour le Premier ministre socialiste Pedro Sánchez qui joue sa reconduction. Le candidat du Parti populaire Alberto Feijóo, favori d'après les sondages, est sûr de sa victoire. La campagne électorale en Espagne a connu des débats houleux sur les relations du pays avec le Maroc et le rapprochement du gouvernement d'Espagne avec le Royaume chérifien.

Le changement de position de Pedro Sánchez concernant le dossier du Sahara occidental est dénoncé par une partie de la classe politique. Depuis ce changement, les relations avec l'Algérie se sont détériorées et les échanges commerciaux entre les deux pays sont réduits au strict minimum1, ce qui a impacté de nombreuses entreprises en Espagne. Si le gouvernement actuel est reconduit, les relations avec l'Algérie ne risquent pas de s'améliorer, au contraire ; elles risquent de s'enliser davantage.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

Par contre, dans le cas où la droite conservatrice arrive au pouvoir, l'espoir d'un nouveau départ avec l'Algérie est permis. En effet, le Parti populaire a promis de retourner à sa position traditionnelle dans le dossier du Sahara occidental2. L'Espagne pourra donc redevenir neutre sur cette question et renouer le dialogue avec l'Algérie qui a longtemps été un grand partenaire du Royaume ibérique.

Il faut dire que les sondages donnent le candidat de droite Alberto Feijóo favori dans cette élection, avec 33 % d'intentions de vote. Mais il ne devance que de très peu son adversaire et actuel président du gouvernement. En cas de victoire, il pourrait se retrouver sans majorité absolue et être obligé de gouverner avec l'aide de Vox, le parti d'extrême droite, la troisième force politique en forte progression en Espagne.


  1. Pertes colossales pour l'Espagne : Les exportations vers l'Algérie se sont effondrées en 2023, 8 juin 2023, ObservAlgérie 

  2. Espagne-Maroc : Le Parti Populaire met la pression sur le gouvernement, 18 janvier 2023, ObservAlgérie 

    Politique Non, Bardella ne va pas supprimer la double nationalité


Vous aimez cet article ? Partagez !