EUR, USD, CAD, GBP : Tendances des taux de change en Algérie - 2 août 2023

L'évolution des taux de change sur le marché noir des devises en Algérie continue d'alimenter les discussions économiques. La dynamique des taux de change sur le marché noir des devises en Algérie a encore évolué cette semaine, avec des variations significatives pour certaines monnaies.

Euro (EUR) : La monnaie européenne a enregistré une légère baisse cette semaine, s'échangeant à 223 dinars à l'achat et 225 dinars à la vente. Par rapport à la semaine précédente, où l'euro se situait à 224/226 dinars, on note une diminution marginale. Cette tendance pourrait être attribuée à l'arrivée des émigrés pendant la période estivale, exerçant une pression à la baisse sur la valeur de l'euro.

En effet, durant cette période estivale, l'arrivée des émigrés qui rendent visite à leurs familles renforce l'offre sur le marché noir, influençant les taux de change. Toutefois, avec le départ des étudiants en France à partir de la mi-août, une forte demande pourrait rééquilibrer le marché. Les fluctuations des taux de change restent inévitables et continueront d'être influencées par divers facteurs économiques nationaux et internationaux.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Dollar américain (USD) : Le dollar américain, après avoir fléchi la semaine dernière, a légèrement repris cette semaine. Il s'échange actuellement à 202 dinars à l'achat et 204 dinars à la vente, comparé à 201/203 dinars précédemment. Bien que la monnaie américaine ait montré une certaine reprise, son niveau reste relativement bas par rapport aux chiffres observés en début d'année.

La semaine précédente, le dollar américain a connu une chute notable face à l'euro. Cette inversion de rôle par rapport à la période où l'euro était en difficulté pourrait être attribuée à plusieurs facteurs. Les marchés financiers ont réagi à des signes d'un possible ralentissement du cycle de resserrement monétaire de la Réserve fédérale américaine. L'inflation aux États-Unis est ressortie à 3,0 % en juin sur un an, marquant un ralentissement plus important que prévu. Les attentes du marché ont changé quant à la politique monétaire de la Fed, avec une prévision de réduction des taux dans les mois à venir.

Dollar canadien (CAD) : Le dollar canadien maintient sa stabilité sur le marché noir, s'échangeant à 149 dinars à l'achat et 151 dinars à la vente. Ces taux restent presque inchangés par rapport à la semaine dernière.

Livre sterling (GBP) : La livre sterling a enregistré une hausse notable, s'échangeant à 256 dinars à l'achat et 258 dinars à la vente. Comparativement à la semaine précédente (248/250 dinars), on observe une augmentation substantielle.

Économie Algérie : Les prix des cigarettes fixés par le gouvernement

Cours de l'euro et des autres devises sur le marché de change officiel

Sur le marché officiel, les taux de change sont établis par la Banque d'Algérie. Voici les taux de change officiels au 2 août 2023, comparés à ceux de la semaine précédente :

Devise Taux au 2 août 2023 Taux semaine précédente
Dollar (USD) 135.64 DZD 134.68 DZD
Euro (EUR) 148.81 DZD 149.56 DZD
Livre (GBP) 173.42 DZD 174.81 DZD
Dollar canadien (CAD) 101.95 DZD 102.25 DZD

Ces taux de change officiels, qui évoluent à un rythme différent de celui du marché noir, reflètent la politique monétaire de l'Algérie et les relations économiques avec d'autres pays. Dans un rapport récent axé sur les taux de change parallèles, la Banque mondiale a mis en lumière les enjeux inhérents à l'existence d'un double taux de change dans les économies en développement. L'institution financière a spécifiquement souligné que la prime de change – l'écart entre le taux officiel et le taux parallèle – peut atteindre des proportions significatives, dépassant parfois les 10 % dans certains pays, y compris l'Algérie (avec une disparité de 53,5 %).

Selon les analyses de la Banque mondiale, cette disparité entre le taux de change officiel et les cours des devises sur le marché noir peut induire des distorsions économiques notables. En effet, ces taux parallèles peuvent potentiellement accélérer le rythme de l'inflation, restreindre le développement du secteur privé et entraver les flux d'investissements étrangers. De telles conséquences économiques majeures soulignent l'importance pour les économies en développement telles que l'Algérie de prendre des mesures visant à réduire ces disparités. En Algérie, de nombreuses voix politiques se sont jointes à l'appel en faveur de la fermeture du marché noir algérien et de l'ouverture de bureaux de change réglementés.


Vous aimez cet article ? Partagez !