Sous OQTF, un Algérien arrêté pour le viol de 3 femmes en Auvergne-Rhône-Alpes

Un ressortissant algérien a été arrêté cette semaine par la police à Chambéry (Auvergne-Rhône-Alpes) pour viol sur trois femmes. Cet Algérien, sans-papiers, sans domicile fixe et visé par une Obligation de quitter le territoire français (OQTF), est soupçonné d'au moins 3 viols commis entre octobre 2021 et septembre 2023.

Encore une nouvelle affaire délictuelle impliquant un ressortissant algérien en France. Dans son édition en ligne de ce jeudi 26 octobre, le magazine français Le Journal du Dimanche a rapporté une information faisant état de l'arrestation par la police d'un Algérien pour son implication dans le viol de 3 femmes en France. Ce sans-papiers algérien, sans domicile fixe et sous le coup d'une OQTF, est suspecté d'au moins trois viols commis le 11 octobre 2021, le 24 février 2022 et le 23 septembre 2023.

Arrêté lundi par la police à Chambéry (Auvergne-Rhône-Alpes) puis écroué, le mis en cause est soupçonné d'avoir commis le premier viol sur une jeune fille de 14 ans. Cette dernière avait été abordée près des arrêts de bus de la gare de Chambéry par un homme qui l'avait ensuite accompagnée à pied jusqu'à la Motte-Servolex. Il l'avait ensuite violée dans un parc public.

Faits-divers Accusé du meurtre de son fils, il refuse son extradition en Algérie

Un sans-papiers algérien écroué après le viol de trois femmes

En février 2022, c'est une femme enceinte de six mois qui a également été victime d'un viol près du parc Savoiroux. La victime avait reçu des coups, notamment dans le ventre. Le violeur en série commet ensuite une nouvelle agression sexuelle sur une troisième femme. C'était le 23 septembre 2023. La nouvelle victime a été abordée par un homme qui l'a forcée à monter dans son véhicule, où elle fut abusée sexuellement, détaille le JDD.

Grâce à des prélèvements d'ADN, le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) est parvenu à détecter une similarité entre ces trois viols. L'échantillon d'ADN a permis aux enquêteurs de remonter la trace d'un individu nommé Abdellah O., un sans-papiers algérien, SDF et visé par une OQTF. Connu également de la police pour port sans motif d'une arme de catégorie D, le suspect a été arrêté lundi puis écroué dans l'attente de son procès.


Vous aimez cet article ? Partagez !