Des Algériens arrêtés pour des vols à l'arraché à Montpellier

Algériens - France - Arrestation - Condamnation -Police - Justice

Trois ressortissants algériens ont été arrêtés, mardi 13 févier 2024, par la police à Montpellier, dans le Sud de la France. Ils sont soupçonnés d'avoir commis plusieurs vols à l'arraché dans les tramways de cette ville. Les mis en cause qui sont en situation irrégulière en France, ont été déférés jeudi au parquet de Montpellier.

Une bande de jeunes constituée de trois ressortissants algériens a été démantelée, mardi à Montpellier. Âgés respectivement de 17, 21 et 22 ans, se faisant tous passer pour mineurs, les trois jeunes Algériens en situation irrégulière sur le territoire français, sont soupçonnés d'être à l'origine de plusieurs vols à l'arraché dans les tramways de Montpellier perpétrés entre novembre 2023 et janvier 2024.

Selon le média régional Midi Libre, les trois jeunes Algériens ont été interpellés à 16h30 à la gare SNCF Saint Roch, et ce, grâce à l'exploitation d'images de vidéosurveillance. Ils ont été arrêtés par des agents de la Brigade de sécurisation des transports publics (BSTP) en collaboration avec leurs homologues de la Brigade anticriminalité (BAC).

Les 3 Algériens ont commis 9 vols à l'arraché dans les tramways de Montpellier

Ces trois jeunes malfaiteurs présumés sévissaient en fin de journée, entre 16h00 et minuit, sur les lignes de tramway à Montpelier, principalement entre les stations Celleneuve et Odysseum. Apres avoir repéré leurs cibles, ils les suivaient ensuite dans la rue pour dérober leurs objets de valeur, comme des bijoux ou des téléphones portables. Ils leur arrivaient même de pénétrer directement dans le tramway pour dépouiller les victimes.

Les auteurs de ces vols recourent parfois à un mode opératoire très violent, notamment lorsque les passagers résistent. Un homme ayant porté assistance à une victime, s'est fait asperger de lacrymogène enflammée, selon le média français. Au total, neuf victimes ont été identifiées entre novembre 2023 et janvier 2024. Déférés jeudi devant le parquet, les trois jeunes Algériens devaient comparaître le lendemain devant le tribunal judiciaire de Montpellier.

Retour en haut
Share via
Copy link