Le prix du pétrole poursuit sa hausse, notamment le Brent, référence pour le pétrole algérien. En effet, le prix de l'or noir a augmenté de plus d'un point, à 67,20 dollars, à l'issue de la séance de mardi 24 décembre. Cela confirme la tendance à la hausse constaté depuis quelques temps.

Cette nouvelle hausse confirme effectivement la tendance haussière du prix du pétrole sur le marché mondial. En un mois, le prix du baril a connu une augmentation de près de 6%. Il semble aller vers une nouvelle hausse qui arrangera les pays producteurs et exportateurs.

Selon de nombreux médias économiques, les spécialistes expliquent cette tendance haussière par la décision des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et non-OPEP prise, il y a quelques semaines, de réduire leur production d'un demi-million de barils quotidiens. Avec cette réduction, les pays exportateurs de pétrole portent leur réduction à 1.7 million de barils par jour.

Aussi, la guerre commerciale entre les Etats-unis et la Chine a connu ces derniers temps une certaine accalmie. Ce qui a favorisé une hausse du prix de l'or noir, notamment le Brent. Il faut dire que cette guerre entre les deux puissances économiques mondiales menacent constamment la production de pétrole, pour la simple raison que le conflit va provoquer un ralentissement de l'économie chinoise, très dépendante du pétrole.

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Lire aussi : L'Algérie succède au Venezuela à la tête de l'OPEP