Afin de faire face à la crise de liquidités que traverse Algérie Poste, le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a annoncé, ce mardi 21 juillet, que le retrait des fonds au niveau des distributeurs automatiques serait limité à 30 000 dinars par personne.

Ainsi, le ministre assure que les Algériens pourront retirer leur argent à la veille de l'Aïd El Adha. Il a affirmé que toutes les dispositions ont été prises pour faire face au manque de liquidités dans les bureaux de poste. Brahim Boumzar a également affirmé que les bureaux de poste des différentes wilayas s’employaient à élargir et à intensifier les temps de travail, et qu’ils fourniraient leurs services pendant le week-end dans les grandes villes, à l’occasion de l’Aïd El Adha.

Le problème des liquidités persiste

Il faut rappeler que le même ministre a expliqué, dimanche, que le problème des perturbations que connaît la poste était dû à cette conjoncture marquée par la crise sanitaire. Il a indiqué qu”il y a trois millions de retraités qui font la queue pour retirer leurs pensions, ce qui complique l’opération”. Le ministre estime qu’il est déraisonnable que tous les retraités retirent leur argent le même jour. Il révèle que “374 milliards ont été retirés dans différentes agences d’Algérie Poste et que plus de 84 000 opérations de retrait avaient été enregistrées au cours des six premiers mois de cette année”.

À lire aussi :  Tebboune relance un mégaprojet de Cevital bloqué au temps de Bouteflika

Cette décision remet en cause les assurances du ministre sur le problème des liquidités. Elle est en elle-même un aveu de la persistance du problème, sachant que malgré la crise sanitaire, des queues interminables se forment chaque jour devant les bureaux de poste. Les usagers d’Algérie Poste n’arrêtent pas de se plaindre de ne pas pouvoir retirer leur argent à cause du manque de liquidités.

Lire aussi : Crise de liquidités à Algérie Poste : Les déclarations du ministre