La Direction générale d'Algérie Poste a ordonné aux directeurs des différents bureaux de poste au niveau national de limiter les retraits à cent mille dinars algériens. Cette mesure a pour but de faire face à la crise de liquidité que vit l'entreprise algérienne depuis de nombreuses semaines.

Ainsi, les Algériens ne peuvent plus retirer des sommes dépassant les dix millions de centimes. C'est ce qu'a fait savoir Algérie Poste dans un communiqué en indiquant avoir décidé de « plafonner, exceptionnellement et temporairement, les opérations de retrait d’espèces dans les guichets à hauteur de cent mille dinars (100.000 dinars) par client et par jour ».

Selon la société algérienne, cette mesure vise à optimiser « les flux des retraits des liquidités dans les bureaux de poste durant cette période sanitaire exceptionnelle (Covid-19) » et de « satisfaire tous les clients d’Algérie Poste particulièrement les fonctionnaires, les salariés et les retraités ».

Algérie Poste propose des solutions à ses clients

Par ailleurs, Algérie Poste a souligné à ses clients voulant disposer de leurs avoirs afin de faire face à des dépenses dépassant les dix millions de centimes qu'ils peuvent toujours recourir à d'autres moyens de paiement scripturaux. Il s'agit en l’occurrence de :

  • Chèque certifié établi par le chef de l’Etablissement Postal et remis au client.
  • Virement d’un compte CCP à un autre compte CCP par Chèque postal normalisé.
  • Virement d’un compte CCP à un autre compte CCP par la carte EDHAHABIA.
À lire aussi :  Gaz algérien : la commissaire européenne à l'Énergie, Kadri Simson, se rendra à Alger

Algérie Poste rappelle enfin que ses clients sont « en mesure de libérer des chèques postaux au profit de tiers, soit au profit de bénéficiaires détenteurs de comptes CCP, ou bien au profit de bénéficiaires détenteurs de comptes bancaires ».

Lire aussi : Crise de liquidité à Algérie poste : Les solutions du gouvernement