Quand Malik prend la feuille d'inscription, il est choqué. 22 personnes sont déjà passées par là et se sont inscrites avant lui. Un sexagénaire assis sur une caisse de boissons gazeuses appartenant au magasin d'à côté lance la discussion avec un large sourire. « Je suis là depuis 5 heures du matin et quand je suis arrivé, j'ai trouvé la feuille avec deux noms dessus », dit le monsieur. Il fait savoir aussi que la liste a été ouverte à 4 heures.

Notre jeune habitant de Tizi-Ouzou n'en croyait pas ses yeux. Il est 23e sur la liste alors qu'il est arrivé à 7 h 15. C'est censé être matinal d'arriver à 7 h 15 en plein mois de ramadan se dit-il. Certains présents piquent carrément un fou rire quand il voit le visage crispé de Malik qui finit tout de même par retrouver le sourire. Il engage la discussion avec les présents. Du moins certain d'entre eux. Des critiques suivies de critiques à n'en plus finir qui ciblent globalement Air Algérie.

Au fil de la discussion, il se rend compte que beaucoup sont là pour le même objectif que lui : modifier un billet. Comme s'il y avait un lien entre ces désirs de changements et la récente hausse du nombre des vols et la baisse des prix, notamment par Air Algérie et certaines compagnies françaises. Malik apprend aussi qu'il est contraint d'être là à 8 h 30, quand les employés de l'agence d'Air Algérie vont arriver. C'est eux qui distribueront les tickets numérotés que les clients vont utiliser pour passer devant les guichets.

À lire aussi :  La diaspora algérienne attend toujours la ligne New York - Alger

La longue attente devant l'agence d'Air Algérie :