Ouverture imminente d'une succursale de la Banque extérieure d'Algérie en France

L'Algérie a décidé ces dernières années de mettre en place une politique de développement et d’expansion des banques algériennes à l’étranger. Ce projet a été annoncé en septembre 2020. Ces banques devaient ouvrir avant la fin de l'année 2022. Cependant, ce n'est qu'en 2023 que les premières succursales algériennes à l'étranger ont ouvert leurs portes.

Ainsi, la première banque algérienne ouverte à l'étranger est l'Algerian Union Bank, ouverte le 20 septembre 2023 dans la capitale mauritanienne, Nouakchott. Elle est le fruit d’un partenariat entre quatre banques publiques algériennes : le CPA avec 40 % du capital, la BEA avec 20 %, la BNA avec 20 %, et la BADR avec 20%. Le capital total de cet établissement financier est de 50 millions de dollars.

Une deuxième succursale a été inaugurée le lendemain dans la capitale sénégalaise, Dakar. Baptisée Algerian Bank of Senegal, elle est dotée d’un capital de 100 millions de dollars US. Elle a été créée par quatre institutions financières publiques algériennes. L'Algerian Bank of Sénégal a obtenu son agrément auprès des autorités sénégalaises en avril dernier, tandis que l'Algerian Union Bank a obtenu son agrément en juin.

Économie L'Algérie signe un contrat historique pour son projet solaire

La nouvelle banque algérienne en France aura son agrément en fin d'année 2023

Toutefois, l'établissement que les Algériens de la diaspora attendent a tardé à voir le jour. Cette attente doit prendre fin très prochainement. En effet, le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a indiqué, lors de la présentation de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement à l’Assemblée Populaire Nationale (APN), que la BEA International France, devrait obtenir son agrément fin 2023 et ouvrir ses portes à ses clients.

Il faut rappeler que déjà au mois d'avril de l'année en cours, le ministre algérien des finances avait expliqué que « la création de banques publiques à l'étranger, en particulier en Afrique, au sud du Sahara et en France, revêt un caractère géostratégique pour l'État algérien sur les plans politique et économique ».

Il avait indiqué que l'expansion des banques algériennes à l'étranger faisait partie du programme gouvernemental, où la Banque d'Algérie à l'étranger travaille à l'ouverture d'une succursale en France et de deux banques en Afrique. Il faut également souligner que lors de son intervention au mois d'avril, le ministre des finances avait même indiqué que « la première agence (serait) installée au niveau de l’ancien Consulat général à Paris. Le contrat a été signé et les travaux d’équipement seront parachevés début mars 2023 ».


Vous aimez cet article ? Partagez !