Chute vertigineuse de la fortune du milliardaire algérien Rebrab

Montage : Logo de Forbes, photo de Issad Rebrab et billets de dollars

L’homme d’affaires algérien Issad Rebrab a connu une chute vertigineuse dans le dernier classement Forbes des milliardaires africains. En l'espace de deux ans, sa fortune a fondu de moitié, passant de 5,1 milliards de dollars en 2021 à 2,5 milliards aujourd'hui.

Issad Rebrab, classé 5e fortune africaine, il y a quelques années, se retrouve aujourd'hui à la 11e place. Cette chute est en grande partie due à des déboires judiciaires. En mai 2023, un tribunal lui a interdit d'exercer toute fonction commerciale ou de direction au sein de Cevital. Cette décision fait suite à une accusation de corruption pour laquelle il a déjà purgé 8 mois de prison en 2019.

Cette perte nette de 2,6 milliards de dollars en deux ans est un grand coup dur pour l'empire de l’agroalimentaire Cevital. La retraite de son fondateur a certainement fragilisé l’entreprise familiale. La succession de Issad Rebrab par son fils Malik en 2022 a marqué un tournant dans l'histoire du groupe, laissant planer des incertitudes sur sa prospérité.

Rebrab se retrouve à 2,5 milliards de dollars

Selon la mise à jour du mois de février du classement Forbes, la fortune de la famille Rebrab a reculé pour la deuxième année consécutive. En effet, estimée à 5,1 milliards de dollars durant l’année 2021, elle est descendue à 4,6 milliards en 2022. Elle est de 2,5 milliards de dollars à la fin de l’année 2023. Une chute vertigineuse de plus de 2,6 milliards de dollars en seulement deux années.

La famille Rebrab, qui en 2021 a été classée 5e fortune africaine, est passée à la 7e place en 2022 et à la 11e en 2023. « La plus forte baisse de la liste de cette année appartient au magnat de l'industrie algérien Issad Rebrab, qui s'est vu interdire par un tribunal en mai d'exercer toute fonction commerciale ou de direction au sein de son conglomérat Cevital. Rebrab, qui a nié tout acte répréhensible, avait déjà purgé 8 mois de prison pour corruption jusqu'à sa libération en janvier 2020. Rebrab, qui partage la richesse avec sa femme et ses cinq enfants – dont son fils, Malik, qui a pris la direction du PDG en 2022 – a vu sa valeur nette chuter de près de moitié pour atteindre 2,5 milliards de dollars, » a écrit le magazine Forbes.

Malik Rebrab pourra-t-il remettre l'entreprise sur les rails ?

En juillet 2022, Issad Rebrab, fondateur et PDG emblématique de Cevital pendant près d'un quart de siècle, a transmis les rênes à son fils Malik. Cevital, la plus grande entreprise privée en Algérie, détient l'une des plus importantes raffineries de sucre au monde, capable de produire 2 millions de tonnes par an. Le groupe possède également des entreprises européennes, dont le fabricant français d'électroménagers Groupe Brandt et la société espagnole d'aluminium Alas Iberia.

Malgré sa chute de fortune et les obstacles juridiques, Issad Rebrab n'en demeure pas moins un acteur influent de l'économie algérienne. Il reste l’homme le plus riche d’Algérie et du Maghreb. La nouvelle génération, sous la direction de Malik Rebrab, aura la lourde tâche de poursuivre l'œuvre de son père et de relever les défis qui se présentent.

Retour en haut
Share via
Copy link