Fibre optique : les ambitions du Groupe Télécom Algérie à l'international

Le Groupe Télécom Algérie a de grande ambitions à l'international concernant l’installation de réseaux de câbles optique. Son PDG, Khaled Zarat, a fait savoir que près de 200 000 Km de câble en fibre optique ont été déployés à travers le territoire national à la fin 2021 dans le cadre de la stratégie visant à raccorder entre-elles les 58 wilayas du pays au réseau téléphonique et internet très haut débit.

Renforcement du réseau Internet local algérien

Ainsi, selon l'APS, le PDG du Groupe Télécom Algérie a indiqué que « près de 200 000 Km de câble en fibre optique (réseau de transport national) ont été déployés au 31 décembre 2021 dans le cadre de la mutualisation et de la sécurisation de l’infrastructure de télécommunication nationale ».

Ce réseau, appelé backbone nationale, est constitué de 7 grandes boucles NG-DWDM (New Generation Dense Wavelength-Division Multiplexing) de grandes capacités, avoisinant actuellement les 3 térabits par seconde (Tbps), réparties en 7 boucles régionales.

Économie Réserves d'or et production aurifère en Algérie : Tout ce qu'il faut savoir

« Ces boucles régionales sont appelées à évoluer à de plus grandes capacités, en adéquation avec l’augmentation du trafic dans le réseau et les besoins de la résilience », a affirmé Khaled Zarat, en ajoutant que son groupe, qui compte 4 filiales, « travaille actuellement à l’harmonisation de l’architecture du réseau de transport national pour une meilleure robustesse, une fiabilité sans faille et une résilience de norme internationale ».

Réseau internet international de l'Algérie

Par ailleurs, en ce qui concerne le réseau internet international, l'Algérie y est connectée via 4 câbles sous-marins, ainsi qu’une liaison terrestre depuis la Tunisie. Cela permet à la fois une meilleure sécurisation et un partage de charge. Le dernier câble sous-marin mis en service, qui relie Alger et Oran à Valence en Espagne, vient renforcer les 2 autres liaisons qui passent par Annaba (Nord-Est).

Ainsi, la bande passante internationale est passée de 1,7 Tbps à 2,4 térabits par seconde entre janvier 2020 et janvier 2021. Le GTA et ses quatre filiales (Algérie Télécom Mobile, Algérie Télécom Satellite, Algérie Télécom Europe et enfin Algérie Télécom, qui pilote deux sous-filiales ; Saticom et Comintal) augmenteront progressivement l’aptitude de la bande passante internationale actuelle pour atteindre une capacité de près de 4 téraoctets par seconde à la fin de l’année 2022. Ce qui correspond à plus du double de la capacité de 2020.

Le PDG du Groupe Télécom Algérie affirme qu'ils doivent « disposer de plusieurs liaisons fiables en exploitation à tout moment afin de sécuriser le flux internet à l’international ». Il ajoute que « de la sorte, la perte de capacité due à l’arrêt de service sur un câble devrait pouvoir être compensée par les capacités excédentaires sur le reste des câbles en service ».

Économie Nouvelle hausse du SMIC en France

Il faut aussi ajouter que plusieurs autres projets sont en cours. Il s'agit de l’optimisation de l’architecture du déploiement des solutions de caches, la généralisation de la fibre optique FTTH (Fiber to the Home) et la densification du réseau 4G en prévision du lancement des services 5G, ou encore la réduction de la latence et la rationalisation des coûts de fonctionnement. La construction d’un centre de données (Datacenter) pour l’hébergement du cloud privé et du cloud national consacré aux administrations, institutions, entreprises, PME/PMI est également au programme.


Vous aimez cet article ? Partagez !