Les produits algériens vont bientôt être certifiés « halal ». L'opération de certification sera lancée dans quelques jours, d'après l'Organisation algérienne de protection et d'orientation du consommateur et son environnement (APOCE), qui l'a annoncé dans un communiqué publié sur Facebook ; un court communiqué qui a pris la forme d'un avis aux opérateurs économiques algériens.

En effet, l'Organisation informe les opérateurs économiques que l'Institut algérien de normalisation (IANOR) va lancer prochainement l'opération d'étude des dossiers pour la certification « halal » des produits algériens.

« Les opérateurs économiques sont informés que l'Institut national de normalisation va procéder dans les quelques prochains jours à l'étude des dossiers, le contrôle et la délivrance du certificat "Halal" au profit des produits », affirme l'Association présidée par Mustapha Zebdi, qui considère cette démarche comme une grande opportunité pour les opérateurs, notamment ceux qui sont engagés dans l'exportation.

Précisément, pour cette Association de protection du consommateur en Algérie, cette idée de certifier « halal » les produits fabriqués en Algérie est « une grande opportunité, particulièrement pour les exportateurs qui traitent avec les pays islamiques », car « cette certification locale sera une valeur ajoutée pour la promotion de leurs produits ».

Enfin, l'APOCE rappelle que l'Institut algérien de normalisation est le seul organisme habilité et autorisé à délivrer les certificats halal. Cela pour éviter que des usurpateurs viennent arnaquer les opérateurs économiques algériens avec de fausses certifications, comme cela s'est déjà produit dans plusieurs secteurs d'activité.