En l'absence de bureaux de change, le marché noir des devises en Algérie occupe une grande place dans les transactions financières. De ce fait, il est souvent impacté par certaines décisions politiques qui impliquent ce genre de transactions. L'autorisation de l'importation de véhicules de moins de 3 ans et de voitures neuves est l'une des décisions qui ont nettement influencé le marché noir, qui répond en grande partie à la loi de l'offre et de la demande.

Cours des principales devises au marché noir algérien

Monnaie Cours DZD
Euro 216 / 217
Dollar US 220 / 222
Dollar CA 157 / 160

Les Algériens ont vite réagi en se préparant financièrement aux mises en œuvre de ces décisions politiques. Ils sont très nombreux à se ruer vers l'achat de devises. Et comme prévu, malgré le fait que ces décisions ne soient pas encore effectives, elles ont impacté le marché noir des devises, qui s'est dynamisé. L'euro et le dollar restent dans une fourchette très élevée et semblent s'installer à ce niveau dans le temps. Le marché noir des devises est sorti de sa léthargie et reprend son dynamisme au grand bonheur des cambistes.

Le dinar algérien sur le marché officiel

Par ailleurs, le marché officiel connaît de grands changements. L'euro (EUR) reprend sa santé ; il repasse devant le dollar (USD) d'une manière significative[1]Le dollar à son plus bas niveau devant l'euro depuis près de 4 mois. L'euro est également en nette hausse devant le dinar algérien. Il s'échange ce 17 novembre à 143,66 dinars à l'achat et 143,69 dinars à la vente, selon les cotations de la Banque d'Algérie. Le dollar US, de son côté, continue de reculer sur le marché officiel. Il s'échange à 138,36 dinars à l'achat et 138,39 dinars à la vente. Quant au dollar canadien, il est cédé  à 103,86 dinars à l’achat et 103,89 dinars algériens à la vente, toujours selon les dernières cotations publiées par de la Banque d'Algérie.