L'Algérie suspend l'importation de bovins vivants de France. En voici la raison

Les veaux et les vaches de France ne devraient plus être exportés vers l'Algérie. La mise en œuvre de cette décision est immédiate et elle émane du ministère algérien de l'Agriculture et du Développement rural, qui l'a bien exprimé dans un communiqué rendu public le samedi 23 septembre 2023.

En effet, le ministère de l'Agriculture a fait part de sa décision de suspendre l'importation des bovins en provenance de France. Dans son communiqué de samedi, le département de Mohamed Abdelhafid Henni a expliqué sa décision qu'il qualifie de « mesure préventive » que l'Algérie a prise en « urgence » à la suite de l'apparition d'une maladie contagieuse parmi les bovins de l'Hexagone.

Mesure préventive prise dans l'urgence

« Cette mesure préventive intervient dans l'urgence après l'apparition d'une maladie contagieuse (maladie hémorragique épizootique) qui affecte principalement les bovins vivants en France », fait savoir le ministère algérien de l'Agriculture et du Développement rural qui n'omet pas de préciser que « la maladie en question a été déclarée officiellement par les autorités sanitaires du pays concerné ».

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Il importe de signaler que la maladie hémorragique épizootique a déjà été enregistrée dans plusieurs pays européens, particulièrement au Portugal, en Espagne et en Italie, principalement la Sardaigne et la Sicile. Mais il faut tout de même préciser que cette maladie, mortelle pour les bovins, mais qui ne se transmet pas à l'humain, n'est pas nouvelle sur la scène sanitaire mondiale. Elle a déjà touché les cheptels dans différents coins du globe, y compris en Afrique, en Océanie, en Asie et sur le continent américain.

Le ministère de l'Agriculture ne donne aucune précision sur le temps que prendra cette suspension qui affectera certainement les éleveurs français, ces derniers souffrant déjà des décisions de l'Union européenne dans leur secteur d'activité. Mais cela dépendra certainement du temps que prendront les mesures prises en France pour mettre fin à cette maladie capable de décimer tout un cheptel.


Vous aimez cet article ? Partagez !