Les bureaux de change n'ouvriront qu'en 2024 avec une marge bénéficiaire qui ne dépassera pas 3 %

Bureaux de change - Marché noir - Algérie

Le dossier des bureaux de change en Algérie continue d'alimenter les chroniques médiatiques. Promis depuis des lustres, la date de leur ouverture ne cesse d'être reportée. En effet, dans les dernières déclarations du ministre des Finances, Laaziz Faid, le 11 octobre 2023, il avait confirmé l'ouverture des bureaux de change avant la fin de l'année en cours.

Toutefois, cette échéance ne va pas être respectée.  L'ouverture de ces bureaux ne sera concrétisée qu'en 2024, selon le député Kamel Belkhadir membre de la Commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN) qui s'est confié au journal arabophone Echourouk. Le même député a également affirmé, en s'appuyant sur de précédentes déclarations du ministre des Finances que la marge de profit de ces bureaux de change ne dépassera pas les 3 %.

Les devises flambent sur le marché noir, en attendant l'ouverture des bureaux de change

Par ailleurs, le député s'est exprimé sur la flambée des devises étrangères sur le marché noir. Pour le député, cette hausse des taux de change est due à plusieurs facteurs. Il a notamment cité le retour de l'importation des véhicules de moins de 3 ans, d'une manière significative ces dernières semaines ainsi que la hausse de la demande en raison du départ d'un grand nombre d'Algériens vers la Mecque pour effectuer la "Omra".

Le député a également cité "la réouverture de l'importation de certaines marchandises qui connaissent une rareté sur le marché national", qui a fait que les opérateurs économiques se sont rués vers l'achat des devises au marché noir. "Les importateurs se procurent une partie de leurs besoins en devises sur le marché noir", indique le député qui ajoute que "l'approche des célébrations du Nouvel An a incité de nombreuses personnes se rendant à l'étranger pour les festivités à acheter des devises étrangères sur le marché noir à Alger et dans d'autres wilayas.

Il faut dire que les devises étrangères ont flambé sur le marché noir ces dernières semaines. L'euro a battu plusieurs records et s'échange désormais à 238 dinars à la vente et 234 dinars à l'achat. Le dollar a également flambé pour atteindre 218 dinars à l'achat et 220 dinars à la vente.

Retour en haut
Share via
Copy link