Voici la nouvelle feuille de route d'Air Algérie

Avec la nomination d'un nouveau PDG à la tête de la compagnie nationale Air Algérie, les autorités algériennes veulent accélérer le plan de restructuration de l'unique compagnie aérienne du pays en lui assignant une nouvelle feuille de route. C'est ce qui ressort des propos tenus ce samedi 18 juin par le ministre des Transports lors de la cérémonie  d'installation de Yacine Benslimane dans ses fonctions de PDG d'Air Algérie.  

S'exprimant devant la presse juste après la cérémonie d'installation de Yacine Benslimane comme nouveau PDG d'Air Algérie, le ministre des Transports, Abdallah Moundji, a annoncé avoir discuté « la feuille de route de modernisation et du développement de la compagnie Air Algérie » avec le nouveau PDG de la compagnie. À ce propos, le ministre a annoncé que la première décision concerne l'acquisition de 15 nouveaux avions au profit d'Air Algérie.

Pour le ministre, la priorité est de mettre en œuvre « immédiatement » la décision d'acquérir 15 nouveaux avions pour renforcer la flotte d'Air Algérie. « Nous avons demandé au nouveau PDG d'Air Algérie d'établir des contacts avec des constructeurs de renommée internationale pour l'acquisition de ces nouveaux appareils » ajoute Abdallah Moundji dans sa déclaration rapportée par le média algérien Ennahar.

Économie L'Algérie signe un contrat historique pour son projet solaire

La deuxième priorité incluse dans la feuille de route du nouveau PDG d'Air Algérie porte sur « l'amélioration des services, notamment le service commercial et la vente des billets qui doit se faire en ligne », selon le ministre, qui a mis en exergue « les difficultés que rencontrent les clients pour l'achat des billets au niveau des agences ». Et d'ajouter que la compagnie Air Algérie doit aussi procéder  à « l'amélioration des services », à « la modernisation des méthodes de travail » et se pencher sur « la mise à niveau des équipements installés à bord des avions ».

Le nouveau PDG d'Air Algérie va-t-il réussir à relever le défi ?

De son côté, le nouveau PDG d'Air Algérie, Yacine Benslimane, a indiqué que sa nomination « intervient dans un contexte sensible marqué par le lancement de la saison estivale ». Et au PDG d'énumérer les 3 principaux défis auxquels devra faire face la compagnie : « La gestion du programme des vols de la saison estivale, dont l'offre est moins importante qu'en 2019 en raison de la pandémie de covid-19, constitue la priorité », affirme le nouveau patron du pavillon national.

Le PDG d'Air Algérie a également évoqué les défis que devra relever la compagnie nationale « au niveau international et africain » ainsi que les « défis non négligeables sur le plan national et régional », selon ses dires. « Des défis qui nécessitent du travail et de la détermination », assure-t-il.

Dans sa première déclaration aux médias, l'ancien délégué général de la défunte compagnie Aigle Azur se dit « persuadé que la compagnie Air Algérie ne manque pas d'hommes et de femmes déterminés et dévoués à faire face à ces défis, et à prendre en considération les exigences et les demandes de la clientèle et d'œuvrer à ce que la compagnie retrouve sa place naturelle à l'échelle nationale et internationale ».

Économie L'Algérie s'apprête à exporter de l'électricité vers l'Europe via un câble sous-marin


Vous aimez cet article ? Partagez !