Si les jeux Olympiques ont débuté le 23 juillet 2021, l’organisation japonaise Imagine Oneworld a lancé le Kimono Project dès 2017. L'idée est de confectionner un Kimono pour chaque pays participant. Ce projet a été réalisé par le designer japonais Yoshimasa Takakura.

Durant ces quatre années, 213 kimonos ont été réalisés aux couleurs de chaque pays. Les motifs ont été développés en coopération avec les ambassades des pays. Ils incarnent des influences, des références aux cultures, histoires, natures et architectures des pays. Le kimono représentant l'Algérie est frappé d'une grande rosasse dont chaque pétale est décorée par des motifs floraux ou des motifs berbères ainsi que des mosaïques. En bas du Kimono, on peut distinguer des monuments tel la pentapole du M'zab et autres vestiges romain dont un arc de triomphe. Et en haut du kimono on peut voir des peintures rupestres qui rappellent celles du Tassili n'Ajjer. La rosasse et les monuments historiques sont séparés d'un bleu roi, représentant certainement le bleu de la méditerranée qui longe le pays sur 1200 kilomètres de côte.

Kimono de l'Algérie issu du projet « Imagine Oneworld kimono »

Kimono de l'Algérie issu du projet « Imagine Oneworld Kimono Project »

Si le nombre des Kimonos excède celui des pays participants, au nombre de 206 pays, c'est que le designer n'a omis aucune équipe, confectionnant ainsi des kimonos pour les territoires non autonomes tel la Polynésie française et les territoires d'outre-mer, mais également des kimonos pour le Vatican et jusqu’à l’équipe olympique des réfugiés.

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

Pour ce faire, ce méga projet intitulé « Imagine Oneworld Kimono Project » a fait appel aux mains expertes de dizaines d'artisans et de designers. Les ambassades des pays participants ont joint à l'effort des sponsors pour créer un kimono pour chaque nation. « Au fil des années, nous avons tissé et teint, en aspirant à un monde de coexistence en harmonie. Le moment est enfin venu pour ces 213 kimonos de fleurir ensemble », déclare Yoshimasa Takakura.

Les 213 kimonos devaient être intégrés à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, mais cela ne s'est pas fait à cause de la pandémie. Toutefois, ces œuvres soyeuses ont été exposées lors d’autres événements sportifs internationaux et de conférences organisées par le Japon.