La compagnie aérienne Air France et sa filiale low cost Transavia gagnent beaucoup plus d'argent que la compagnie nationale Air Algérie, à la faveur de la réouverture partielle des frontières en vigueur depuis le 1er juin 2021. Voilà comment la compagnie algérienne est doublée par les deux compagnies françaises.


En fait, depuis la relance partielle des vols internationaux et surtout l'augmentation du nombre de vols appliquée le 28 août, les compagnies Air France et Transavia se font un argent fou grâce à ses lignes entre la France et l'Algérie. Contrairement à Air Algérie, qui n'a pas les moyens de faire comme ses concurrentes françaises.

Des gros porteurs utilisés par Air France et Transavia pour doubler Air Algérie

En effet, les deux compagnies d'outre-Méditerranée utilisent des avions gros porteurs pour ses dessertes avec l'Algérie. Elles opèrent avec des Boeing 777-300 d'une capacité de 468 à 472 sièges au lieu de leurs habituels moyen-courriers de type A320 et B737 de moins de 200 sièges. Ce sont des avions long-courriers habituellement réservés pour les vols vers la Martinique, la Guadeloupe et l'île de la Réunion.

Il faut préciser cependant que cette stratégie est utilisée par Air France depuis la réouverture des frontières algériennes en juin. Surtout que la demande était – et reste – immense, notamment avec les Algériens de France impatients de rentrer en Algérie pour voir leurs familles. Mais Transavia n'opérera ses vols avec des B777 qu'à partir du 5 octobre.

À lire aussi :  Vols France-Algérie : Tassili Airlines lance une offre exclusive

Cette situation est une formidable aubaine pour ces deux compagnies, auxquelles les autorités algériennes limitent le nombre de vols, mais pas le nombre de passagers. La forte demande, qui caractérise les lignes entre l'Algérie et la France, a encouragé Air France et Transavia à utiliser les gros porteurs, qui volent toujours pleins.

Air Algérie n'a pas de quoi concurrencer Air France-KLM

Cette situation est subie par la compagnie aérienne algérienne, qui n'a pas de gros porteurs dans sa flotte. Les plus gros avions d'Air Algérie ont une capacité de 262 sièges. Ils sont donc loin de rivaliser avec les concurrentes de l'Hexagone. Surtout que pour certains vols aller-retour, Air France propose des billets à des prix très élevés, pouvant atteindre les 1200 euros. De quoi amortir les effets de la crise sanitaire sur la trésorerie de la compagnie.