Les auteurs des vols en série enregistrés ces quelques dernières semaines au niveau de l'aéroport d'Alger ne séviront plus. Ils ont été, en effet, arrêtés par les services de sécurité cette semaine, selon le journal arabophone Ennahar qui a rapporté l'information ce dimanche 5 décembre 2021.

Selon la même source, plusieurs vols ont été enregistrés durant le mois de novembre et ces premiers jours du mois de décembre au niveau du parking de véhicules de l'aéroport Houari Boumediene d'Alger. Des objets de valeurs et de l'argent ont été volés à l'intérieur des voitures en stationnement. Les malfaiteurs procédaient en cassant les vitres des véhicules.

Après plusieurs plaintes portées par les victimes de ces actes de banditismes, dont des fonctionnaires de l'aéroport d'Alger, une enquête a été ouverte par les services de sécurité, qui n'ont pas eu beaucoup de peine à détecter et à identifier les auteurs de ces crimes.

Trois ans de prison retenus contre les voleurs de l'aéroport d'Alger

Il s'agit de deux individus qui ont été arrêtés et qui ont reconnu les faits retenus contre eux. L'enquête a révélé que les deux mis en cause sont des sportifs d'élite et détenteurs de plusieurs titres internationaux. L'un d'eux, précise le journal Ennahar, s'apprête d'ailleurs à se rendre en France pour prendre part à une compétition qui se tiendra dans les prochains jours. Les deux individus sont également des entraineurs qui prennent en charge des enfants dans leurs disciplines.

À lire aussi :  France : Un retraité algérien trainé par une voiture sur 100 m

Par ailleurs, une importante somme d'argent estimée à 75 millions de centimes de dinars et deux téléphones portables ainsi que des documents ont été récupérés par les enquêteurs, qui ont fait usage de caméras de surveillance de l'aéroport pour identifier les malfaiteurs et mettre la main sur eux ensuite. Les deux présumés malfaiteurs ont été présentés, ce dimanche 5 décembre, au niveau du tribunal de Dar El Beïda, à Alger. Le procureur a requis une peine de trois ans de prison ferme pour chacun d'entre eux, en attendant le verdict.