Les tentatives de transfert illicite de devise depuis l’Algérie vers l’étranger sont devenues récurrentes ces dernières années. Selon les chiffres officiels, des sommes importantes ont été saisies par les services de sécurité au niveau des frontières sur des passagers sur le point de quitter le territoire national.

Le phénomène de transfert illicite de devise n’est pas nouveau, mais il a pris de l’ampleur ces dernières années au niveau des frontières algériennes, avec l’implication de plus en plus de ressortissants étrangers. Ces derniers sont parfois tentés de recourir à des méthodes ingénieuses pour déjouer les contrôles et transporter des sommes importantes en devises vers leurs pays d’origine.

C’est le cas avec cette affaire révélée ce lundi 7 février 2022 par le quotidien arabophone Ennahar, qui concerne un ressortissant de nationalité turc qui a été arrêté, dimanche 6 février, par les éléments de police des frontières (PAF) au niveau de l’aéroport international d’Alger, pour tentative de transfert de devise vers la Turquie. Le ressortissant turc, qui s’apprêtait à prendre l’avion vers la Turquie, a été appréhendé avec la somme de 160 000 euros, selon la même source.

160 000 euros cachés dans des boites de dattes saisis à l'aéroport d’Alger

Le ressortissant turc a mis en place un stratagème pour cacher son argent dans le but de déjouer la vigilance des contrôleurs au niveau de l’aéroport. En effet, les éléments de la police des frontières (PAF) ont découvert la somme de 160 000 euros cachée dans des boites de dattes que le ressortissant turc s’apprêtait à transporter avec lui.

Suite à son interpellation, le passager de nationalité turc, qui exerçait comme commerçant dans son pays, a affirmé devant les policiers qu’il était arrivé il y a une semaine en Algérie dans le cadre de ses activités. Selon ses dires, les boites de dattes retrouvées sur lui et contenant les 160 000 euros lui ont été confiés par un ressortissant algérien à l’aéroport d’Alger pour les transporter à une de ses connaissances en Turquie.

Devant les policiers, le ressortissant turc a affirmé qu’il avait pris les boites de dattes sans vérifier leur contenu. Selon la même source, les éléments de la police se sont mis à la recherche de la personne qui aurait transmis les boites de dattes contenant la somme en devise au ressortissant turc et celui ou ceux qui devaient les recevoir en Turquie.