Bonne nouvelle pour les voyageurs en provenance de l’étranger, y compris l’Algérie, désirant se rendre en Italie. Ils ne seront soumis à aucune restriction liée à la pandémie de Covid-19. C’est ce qu’a annoncé, lundi 30 mai 2022, le ministre italien de la Santé.

La liste des pays ayant décidé de lever les dernières restrictions sanitaires pour les voyageurs étrangers s’allonge. Après la Belgique, la Grèce, les Pays-Bas, la Roumanie et la majorité des pays scandinaves, c’est autour de l’Italie d’annoncer la levée totale des restrictions liées au Covid pour les voyageurs en provenance du monde entier.

Jusque là, tout voyageur de plus de 6 ans en provenance d’un pays étranger, y compris l’Algérie, doit présenter à son arrivée en Italie soit la preuve d’un schéma vaccinal complet valable pendant 9 mois après la dernière dose. À défaut de vaccination, le voyageur doit présenter un certificat de guérison du Covid-19, ou le résultat d’un test négatif (antigénique de moins de 24 heures ou PCR de moins de 48 heures). Cette mesure est valable jusqu’au 31 mai 2021.

Voyage en Italie : Ce qui va changer à partir du 1er juin 2022

Mais avec l’amélioration de la situation sanitaire en Italie, à l’instar d’ailleurs de l’ensemble des autres pays du monde, les autorités italiennes ont décidé de lever l’ensemble des restrictions liées au Covid-19 pour l’ensemble des voyageurs en provenance d’un pays tiers. En effet, le ministre de la Santé, Roberto Speranza, a annoncé lundi 30 mai la suppression de toutes les règles d'entrée qui s'appliquent actuellement aux voyageurs se rendant en Italie.

À lire aussi :  L'allocation touristique repart à la hausse en Algérie

Ainsi donc, l’Italie a décidé de mettre fin à partir de demain à toute obligation de présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19, de guérison récente ou un test négatif pour tous les voyageurs, quel que soit leur pays d'origine, à leur arrivée en Italie, rapporte le site spécialisé Schengen Visa Info.