La forêt de Settara, située dans la wilaya de Jijel à l'est est de l'Algérie, est peut-être peu connue en Algérie. Elle constitue cependant un véritable réservoir en matière première pour une entreprise de produits cosmétiques française. Domiciliée à Montpellier, cette dernière porte d'ailleurs le nom de ladite forêt.

« Nous sommes un laboratoire montpelliérain de cosmétiques naturels et bio qui fabriquons des crèmes à partir de plantes sauvages issues d'une forêt dont nous portons le nom "Settara" », c'est en ces termes que se présente en effet l'entreprise. Ce fabricant puise la totalité de sa matière première de cette forêt, qui « se distingue par une topographie contrastée avec ses hauts reliefs montagneux et sa végétation luxuriante », indique-t-il encore sur son site internet.

Settara : Une forêt à 150 plantes médicinales

Selon la même source, plus de 150 espèces médicinales ont été recensées au sein de ce site forestier. Un site qui constitue pour le fabricant français « un patrimoine » qu'il  souhaite protéger. Expliquant que la forêt qui se trouve éloignée de toute pollution « profite d’une biodiversité unique et contient des variétés rares, comme le pistachier lentisque poussant en abondance dans la région ».

L'entreprise, qui a souligné que la cueillette se fait manuellement, a affirmé par ailleurs qu'elle a obtenu la concession pour gérer cette forêt. Une forêt qui constitue incontestablement un véritable trésor, mais qui semble être ignorée par les Algériens.