Le président de la Fédération marocaine de football, Fouzi Lekjaa, a raté une occasion de se taire. Il a prononcé, dimanche 3 juillet, une petite phrase complètement inopportune, et ce, pour se moquer de l'Algérie. Plus précisément, de l'équipe d'Algérie des U18, qui se sont inclinés face à la sélection marocaine de la même catégorie à l'occasion des Jeux méditerranéens d'Oran.

En effet, le président de la Fédération royale a saisi l'opportunité de sa présence sur un plateau de télévision pour décocher des flèches en direction de l'Algérie. En voulant encenser le système de formation footballistique dans son pays, Fouzi Lekjaa n'a pas manqué de tacler les jeunes de l'équipe U18 algérienne.

« Nous avons un bon système de formation. Qu’est-ce que la sélection (U-18) a de moins que l’Espagne ou la France ? Les autres, je n’en parle même pas parce que nous avons joué un match d’entraînement », a affirmé le président de la Fédération marocaine de football, en faisant allusion à l'équipe d'Algérie des U18 qui ont perdu le match face aux Marocains avec un score de deux buts à zéro.

Cette déclaration raillant l'Algérie n'a pas été du goût des Algériens, mais aussi de certains Marocains. À l'image de l'ancien international Abdessalam Ouaddou, qui n'a pas manqué de s'en prendre à Fouzi Lekjaa qu'il qualifie de haineux. « Une haine qu'il ne cache même plus. Pour un responsable des institutions du football international, c'est pathétique, mais surtout grave », a en effet asséné le désormais entraîneur qui a eu la chance de faire son stage d'entraîneur aux côtés de Djamel Belmadi avec l'équipe nationale d'Algérie.