Un jeune Algérien, qui avait réussi à rejoindre l'Europe clandestinement, a été arrêté en tentant de rentrer au pays d'une manière régulière. Ce harrag a été appréhendé au niveau de l'aéroport de Béjaïa, où il venait d'atterrir en provenance de Paris. 

Le phénomène de l'émigration clandestine bat son plein en Algérie. Plusieurs jeunes et moins jeunes, des deux sexes, empruntent cette voie pour s'expatrier en Europe. Certains d'eux réussissent à atteindre l'autre côté de la méditerranée, d'autres malheureusement périssent en mer.

L'histoire de ce jeune de 22 ans est pour ainsi dire unique. Celui-ci a réussi à rejoindre l'Europe au bout d'une traversée clandestine. Il s'est installé vraisemblablement en France, comme la plupart des harraga Algériens. Il a cru certainement qu'il était au bout de ses peines.

Il a ainsi voulu entrer au pays en empruntant cette fois une voie régulière. Il a en effet pris l'avion au départ de l'aéroport d'Orly, à Paris. Arrivé au niveau de l'aéroport de Béjaïa, sa destination, il a été arrêté. À la vérification de ses papiers et des différents documents de voyage, les éléments de la police des frontières de cet aéroport ont découvert que son passeport ne portait aucun cachet de départ. Aucune trace également de son nom sur les différents fichiers relatifs aux voyages depuis l'Algérie.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de transfert de devises vers l'étranger

Mis devant le fait accompli, le jeune algérien a fini par lâcher du lest. Il a reconnu, en effet, qu'il a rejoint l'Europe clandestinement à travers une traversée irrégulière. Les brigadiers de la PAF ont ensuite saisi les services de la sureté de la wilaya de Béjaïa qui l'ont appréhendé et conduit au commissariat, rapporte le journal arabophone Ennahar. Ce jeune harrag devrait être présenté prochainement devant la justice pour répondre aux accusations retenues contre lui.