Une directive envoyée aux directeurs des études, directeurs centraux ainsi que les directeurs des centres nationaux des douanes donne le montant de la somme que les étrangers qui entrent ou sortent de l’Algérie sont autorisés à transporter.

La direction générale des douanes révèle avoir reçu un courrier  de la part de la direction générale des finances des la Banque d’Algérie concernant les règles à suivre  dans les déclarations des devises étrangères. Le courrier précise que les déclarations des devises étrangères consistent en deux seuils. Le premier concernant les nationaux, il est fixé à 1000 euros ou son équivalent en d’autres devises. Le deuxième concerne les étrangers, il est fixé à 5000 euros ou leur équivalent en d’autres devises.

Les Algériens ne peuvent faire entrer ou sortir que 1000 euros

Ainsi, les voyageurs algériens ne pourront faire entrer ou sortir que 1000 euros. Tout montant dépassant cette somme devra être au préalable déclaré auprès des autorités douanières des aéroports, des ports et des postes frontaliers en présentant un justificatif bancaire. Quant aux voyageurs étrangers, ils ont la possibilité de transporter 5000 euros.

Il faut dire que cette somme des devises autorisées a connu plusieurs changements. Les députés de l’ancien parlement ont tenu à relever cette somme pour les Algériens à 5000 euros. Cet amendement a été annulé ensuite.