Une information a largement circulé sur les réseaux sociaux dans la soirée du 16 juillet faisant état de la mort de Abdelaziz Bouteflika, président algérien de 1999 à 2019. Plusieurs sites ont en effet annoncé, aux environs de 22 heures, le décès de Abdelaziz Bouteflika, suscitant une multitude de réactions chez les internautes algériens.

Tout est parti d'une page Facebook « RIP Abdelaziz Bouteflika », qui a attiré des millions de fans. La section « À propos » de la page annonçait : « À 11 h jeudi, notre chère politicien Abdelaziz Bouteflika est décédé. […] Montrez votre sympathie et envoyez vos condoléances ».

La rumeur sur la mort de Abdelaziz Bouteflika enflamme la toile

Des centaines d'internautes s'activent sur la page, jusqu'à ce que la rumeur atteigne Twitter : « Décès d'Abdelaziz Bouteflika, les proches de l'homme politique confirment ». Pour amplifier l'effet de l'annonce, ce dernier tweet est accompagné d'un lien vers le site Nécropédia (qui précise pourtant que Abdelaziz Bouteflika n'est pas mort).

La fausse information est ensuite reprise par quelques radios et médias algériens ou internationaux. Selon le site mediamass.net, ce n'est que tard dans la soirée de vendredi que le porte-parole de l'homme politique se serait fendu d'un communiqué laconique qui « dément formellement le décès d'Abdelaziz Bouteflika ».

À lire aussi :  Guerre d'Algérie : révélations sur les prisons de Normandie

La mort de Boutefflika a envahi la blogosphère algérienne

Pour les internautes algériens, le premier média à avoir annoncé la nouvelle en Algérie est Ennahar TV. « Urgent : Une information nous est parvenue à l’instant. L'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort », écrivait dans la soirée du 16 juillet une page Facebook dont le nom reprend celui du média algérien Ennahar. En moins de deux heures, 2 536 internautes ont réagit à l'informations par des commentaires et des partages.

Si une bonne parties des commentateurs se sont contentés de simples condoléances, plusieurs autres ont cherché à connaître la source de l'information afin de lui donner de la crédibilité. « Ayez pitié des gens. On n'annonce pas la mort de quelqu'un sans vérifier l'information », écrit un internaute. « C'est la centième fois que vous annoncez la mort de Bouteflika, mais à ce jour, il vous nargue de là où il se trouve, bien entouré », écrit un autre.

Une page Facebook « Ennahar TV » relaye la mort prétendue de Bouteflika

Toutefois, après vérifications, il s'est avéré que la page qui a annoncé le décès de Bouteflika, suivie par plus de 62 milles internautes, serait un clone de la page officielle de la chaîne Ennahar TV, qui dispose d'une page officielle suivie par plus de 13 millions de fans sur Facebook. Cette page officielle n'a pas annoncé la nouvelle, ce qui a fait dire à de nombreux internautes que la mort de Bouteflika serait donc une fake-news.

Le média en question s'est d'ailleurs empressé de réagir, niant toute relation avec ladite page Facebook. « Un certain nombre de propriétaires de fausses comptes sur Facebook usurpent le nom Ennahar pour lancer des fausses nouvelles. Le média Ennahar confirme que sa page Facebook peut être distinguée des autres par le badge bleu vérifié à la fin de son nom », dénonce Ennahar TV dans un communiqué publié sur son compte officiel.

À lire aussi :  Soixante ans après l'indépendance, ces Algériens papis-portefeuilles

68 % des internautes jugeaient les rumeurs du décès de Abdelaziz Bouteflika de très mauvais goût

Entre temps, la fausse information a été largement partagée sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook et Twitter, au point de devenir la « nouvelle » la plus relayée en Algérie durant la soirée du 16 juillet. Une intox qui a pourtant fait la une durant plusieurs heures dans la blogosphère algérienne. Selon un sondage du Celebrity Post, une large majorité (68 %) jugeaient vendredi soir les rumeurs du décès d'Abdelaziz Bouteflika de très mauvais goût, écrit à ce propos le site mediamass.net.