À la surprise générale, le FC Barcelone a annoncé, jeudi 5 août, que son joueur vedette Lionel Messi ne prolongerait pas son contrat avec le club catalan. Au lendemain de cette annonce, le président du Barça, Joan Laporta, a convoqué une conférence de presse où il a expliqué les raisons du départ de la star argentine. 

Lors de sa conférence de presse tenue ce vendredi 6 août au Camp Nou, le président du FC Barcelone, Joan Laporta, a expliqué les raisons du départ de Lionel Messi du club. Je suis là pour expliquer la situation sur les négociations avec Lionel Messi. La masse salariale est 110 % supérieure aux revenus du club. Nous n'avons aucune marge sur les salaires, a expliqué d’emblée Joan Laporta.

« Nous voulions prolonger Messi », affirme le président du FC Barcelone

« Nous voulions prolonger Lionel Messi, nous étions prêts à faire des efforts. Mais l'audit que nous avons mené a mis en lumière une situation bien pire qu'annoncée. Avec une gestion désastreuse de la précédente direction et des contrats très lourds à honorer. Nous n'étions pas prêts à signer l'accord avec la Liga. Nous ne voulons pas empirer la situation du club », a déclaré Joan Laporta.

Le FC Barcelone ne pouvait pas assurer le contrat de Lionel Messi

Lors de sa conférence de presse, le patron du FC Barcelone a révélé également  que « Lionel Messi voulait bien poursuivre l'aventure » avec son club de toujours. « Léo voulait rester, nous voulions qu'il reste. Sa volonté a été déterminante. Nous étions heureux de négocier avec lui. Nous avons beaucoup travaillé pour réussir et nous échouons pour des raisons qui ne dépendent pas de nous. Leo a fait tout ce qu'il a pu pour rester, il ne faut rien lui reprocher. Notre offre était bien moins supérieure que les autres. Je suis triste, mais convaincu que nous avons pris la meilleure décision pour l'avenir du Barça », révèle-t-il.

À lire aussi :  Karim Benzema 2e meilleur buteur du Real Madrid, derrière Cristiano Ronaldo

« Je ne veux pas hypothéquer les droits du club », explique Joan Laporta

« Le fair-play financier en Liga est différent et le critère de cash n'est pas respecté. Nous n'avons pas pu tenir le premier contrat de Leo Messi. Pour avoir ce fair-play, le Barça devait être favorable à un contrat qui était une hypothèque pour le club pendant 50 ans. Je ne veux pas hypothéquer les droits du club pour personne. Nous avons une institution qui est avant tout, même pour le meilleur joueur du monde. Nous lui serons toujours reconnaissants », explique Laporta.