C'est une véritable tragédie qu'ont vécue les habitants de la wilaya de Skikda, à l'Est algérien, après la découverte du corps d'une femme égorgée, rapporte ce lundi 16 août le média arabophone El Bilad. Âgée d'une quarantaine d'années, la victime qui habite à Constantine s'était rendue chez ses parents à Skikda pour passer quelques jours de vacances.

Une femme âgée d'une quarantaine d'années a été retrouvée morte dans la matinée de ce lundi 16 août à Skikda, à l'est de l'Algérie. Les faits ont eu lieu dans le domicile des parents de la femme, situé au village Boudoukha, relevant de la commune de Aïn Kechra à Skikda. D'après la même source, la femme habitait avec son mari dans la wilaya de Constantine. Depuis quelques jours, elle était venue chez ses parents à Skikda pour passer quelques jours de vacances.

Alertés, les services de la protection civile se sont dépêchés sur place. Ils ont acheminé le corps de la défunte vers la morgue de l'hôpital de Tamalous, dans la wilaya de Skikda. Notons que les circonstances de ce drame restent inconnues. Les services de sécurité locaux ont, cependant, diligenté une enquête pour faire toute la lumière sur cette affaire qui a secoué les habitants de cette localité.

À lire aussi :  Des drones et de faux billets saisis au port de Béjaïa

Dans la soirée du dimanche 15 août, un autre drame s'était produit dans la ville de Tarik Ibn Ziad, relevant de la wilaya de Aïn Defla, à l'ouest de la capitale Alger. En effet, un individu armé d'une Kalachnikov a pénétré dans un café et a tiré sur les présents. Bilan : Un mort et plusieurs blessés. Ces derniers, dont l'état est jugé grave, ont été transportés vers l'hôpital de la ville pour leur prise en charge, indiquent plusieurs sources médiatiques et locales.