Après les incendies qui ont ravagé la Kabylie et causé de nombreuses pertes humaines et d'important dégâts matériels, la diaspora kabyle en France s'organise pour fournir une aide d'urgence aux blessés. C'est le cas à Beauvais, où la communauté kabyle de cette ville française a appelé aux dons de médicaments et de matériel pour les victimes en Kabylie.

Organisée par les adhérant de l'Union des Berbères de Beauvais (UBB), soutenus  par par la municipalité de Beauvais, qui a mis à disposition le local, les membres de l’association ont lancé  pour ce samedi 21 août une collecte de dons de médicaments et de matériel au profits des blessés des incendies qui ont la Kabylie.

L'Union des Berbères de Beauvais (UBB) collecte des dons au profit des victimes des incendies en Kabylie

Pour les organisateurs de la collecte, qui se tient ce samedi 21 août de 9 heures à 16 heures, le message est clair : tous les dons comptent. « Les hôpitaux sont submergés, les pharmacies dévalisées et on ne peut compter sur personne, déplore Hocine Rahmani. On a besoin de médicaments basiques, d’anti douleurs, de désinfectants, de quoi soigner les brûlures, c’est-à-dire des pansements, de la Biafine, du Doliprane… Ce n’est pas grand-chose à titre individuel pour les donateurs, mais à l’arrivée, ça peut tout changer », affirme Mohand Aghanim président de l’UBB au média français Le Parisien.

À lire aussi :  Soixante ans après l'indépendance, ces Algériens papis-portefeuilles

La communauté berbère à Beauvais est estimée à 3000 personnes

La communauté berbère implantée à Beauvais depuis plus d’un demi-siècle est la plus importante de l’Oise. « On peut l’estimer à 3'000 personnes, il y en a 2'000 sur le Creillois et environ 300 à Compiègne », précise Hocine Rahmani. « Notre région d’origine, située autour de Makouda, a été moins impactée que les alentours de Tizi-Ouzou, où s’est concentré l’essentiel des incendies, mais on a tous des liens avec ceux qui sont restés au pays. Certains d’entre eux ont tout perdu », ajoute-t-il.

Les dons seront adressés directement aux comités de villages en Kabylie

Pour éviter tout détournement, les dons collecté par la diaspora kabyle à Beauvais seront adressés directement aux différents comités de village en Kabylie. « Nous n’avons aucune confiance dans l’organisation étatique », reconnaît Hocine Rahmani, ajoutant : « nous remettrons les produits collectés directement pour être certains qu’ils soient acheminés au bon endroit ».