Amar Benyekhlef n'est plus l'entraineur de l'équipe algérienne de Judo. Il a été limogé officiellement par la Fédération algérienne de Judo. La décision a été entérinée à l'occasion de la réunion du bureau fédéral tenue samedi 21 août 2021. Le communiqué sanctionnant la dite réunion a annoncé la nomination l'ex-international Ahmed Moussa comme nouveau sélectionneur national.

Il faut dire que cela était prévisible. Le médaillé d'argent aux Jeux Olympiques de 2008 à Pékin (Chine) a annoncé son retrait début août courant, juste après son retour du Japon, où il avait encadré Fethi Nourine (-73 kg), l'unique représentant algérien aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Il ne restait donc plus qu'à acter cette décision.

Pour rappel, Amar Benyekhlef et son athlète Fethi Nourine ont été sanctionnés après que ce dernier ait refusé d'affronter un adversaire israélien lors des Jeux olympiques. Les deux membres de la délégation algérienne ont d'ailleurs quitté précipitamment le village olympique. Pour le judo algérien, une page se ferme et une autre s'ouvre. Amar Benyekhlef a été remplacé au poste de sélectionneur national de cette discipline par Ahmed Moussa, une autre grosse pointure du judo algérien.

Ahmed Moussa à la tête du judo algérien

Agé de 70 ans, ce dernier, qui avait démarré la pratique du judo en 1963 au MP Alger, a été sacré champion d'Algérie 13 fois entre 1970 et 1983. Il a également été athlète international pendant 15 ans, entre 1968 et 1983 dans des catégories de poids différentes.

À lire aussi :  Côte d'Ivoire-Algérie : Le message de Manchester City à Riyad Mahrez

À la fin de sa carrière d'athlète, il s'est convertit en entraineur. Ahmed Moussa a dirigé entre autres la sélection d'Arabie Saoudite (1990) avant de revenir en Algérie pour diriger la sélection algérienne au début des années 2000. C'est dire en somme que l'équipe nationale algérienne de judo est entre de bonnes mains. En attendant la confirmation sur tatami.