Quelques semaines après l'annonce de l'ouverture de transport aérien au secteur privée, une compagnie aérienne low cost va faire son entrée en Algérie. Il s’agit de la Fly Westaf, qui envisage de prendre des parts de marché à Air Algérie qui avait jusqu'à présent le monopole sur ce marché.

Cette compagnie ambitionne de se développer en Algérie et de réaliser une très bonne affaire. Ses dirigeants expliquent sur le site de la compagnie que « dès 2016, l'équipe de Westaf envisageait l'Algérie comme un marché potentiel, mais les conditions requises pour aller de l'avant n'étaient pas encore réunies ». Ils indiquent qu'« aujourd’hui, nous revenons avec un environnement plus favorable et une double approche ».

Le marché du tourisme : objectif principal de Westaf Algérie

La compagnie aérienne Fly Westaf compte investir notamment dans le domaine du tourisme, un secteur que la compagnie considère indispensable à la croissance du transport aérien. Pour atteindre ses objectifs, Fly Westaf a choisi de se baser sur une politique attractive concernant les prix des billets. Avec des prix très bas, Fly Westaf veut concurrencer les autres compagnie qui sont sur ce marché. Elle envisage aussi de rendre la destination Algérie attractive pour les touristes, qui choisissent pour l'instant d'autres destinations, notamment le Maroc et la Tunisie.

À lire aussi :  Comprendre les relations aériennes entre l'Algérie et la France

En plus des vols internationaux, Fly Westaf  compte assurer des vols internes

Westaf Algérie va être présente sur des lignes aériennes entre l'Algérie et l'Espagne (depuis l'aéroport d’Oran vers ceux d'Alicante et Barcelone) ainsi qu'avec des dessertes Algérie – France (toujours depuis l'aéroport d'Oran vers ceux de Montpellier et de Toulouse).

Carte des lignes extérieures de Fly Westaf Algérie, à partir de l'aéroport d'Oran

Mais compagnie low cost a mis en place une stratégie offensive et ambitieuse. Ainsi, en plus des lignes internationales pour lesquelles elle fait la promotion, Westaf Algérie envisage aussi d'investir dans des lignes internes, entre l'aéroport d’Oran et ceux de plusieurs autres villes algériennes : Alger, Annaba, Constantine, Ghardaïa et Adrar. La compagnie aérienne annonce aussi des vols reliant l'aéroport d'Alger et ceux d'Oran, Annaba, Constantine, Béchar, Timimoun, Tamanrasset et Djanet.

Les démarches administratives de la compagnie Fly Westaf Algérie entamées

Afin de se lancer dans ce nouveau créneau Fly Westaf a déjà entamé les démarches administratives. En effet, selon le journal francophone Le Soir d’Algérie, un dossier pour la création de la compagnie aérienne low cost a été déposé par un groupe d'investisseurs le 18 août auprès de la direction algérienne de l'Aviation civile et de la Météorologie.

La compagnie explique sur son site qu'« un opérateur charter 100 % algérien sur le sol africain permettra de réduire les coûts liés aux opérations de charter et ainsi développer la part de marché de la demande externe qui connaît une forte croissance en Afrique de l’Ouest et du Centre. En ce qui concerne la demande intérieure, la flexibilité de l’offre aura un effet direct sur la maîtrise du budget charter ». Fly Westaf rappelle que « pour mémoire, 80 % des affrètements en Afrique de l’Ouest et du Centre en 2019 ont été réalisés par des compagnies européennes ou moyen-orientales. Cela représente plus de 350 millions de dollars de recettes ».