À l'occasion de sa conférence de presse d'avant-match, le sélectionneur de l'équipe nationale d'Algérie, Djamel Belmadi, a évoqué plusieurs questions en réponse aux journalistes présents. Parmi elles, celle des primes qu'il perçoit lui et ses joueurs de la part de la Fédération algérienne de football (FAF).

Le coach national n'ira pas par trente-six chemins dans sa réponse. « Je peux vous assurer que le côté financier n'a jamais constitué une priorité pour nos joueurs. Ils sont très attachés à l'emblème national et ils n'ont jamais discuté de ce point avec la FAF », a fait savoir, tout de go, Djamel Belmadi.

Il a même précisé que c'est l'ex-président de la FAF Kheireddine Zetchi qui a ouvert la discussion sur la question des primes, lui et les joueurs n'ayant jamais abordé la question avant lui. En évoquant cet épisode, Belmadi dira : « Nous avons eu ce que nous avons eu, et c'est suffisant. Avant la CAN, nous n'avons pas du tout discuté de cette question et c'est le président Zetchi qui a ouvert le débat sur le sujet. En fin de compte, cette question, nous l'avons réglée au bout de dix minutes ».

Le sélectionneur national conclura sa réponse au journaliste avec l'intention affichée de ne plus revenir sur le sujet. « Ce qui est acquis, c'est que nos joueurs ne sont pas avec nous pour de l'argent. D'ailleurs, il n'y a pas eu un calendrier pour les primes », a conclu Djamel Belmadi avant de passer la parole à d'autres journalistes et d'autres sujets, notamment certains qui n'ont pas manqué de le mettre en rogne, comme la qualité de la pelouse du stade Mustapha Tchaker de Blida.