Les Émirats arabes unis (EAU) ont pris des mesures pour développer l'investissement direct étranger, prévoyant environ 150 milliards de dollars d'investissements étrangers pour les neuf prochaines années. Pour cela, 50 nouvelles initiatives économiques sont prévues, notamment la création de deux nouvelles catégories de visas, rapporte l'agence Reuters.

 

Le gouvernement des EAU va lancer 50 nouvelles initiatives économiques avec l'objectif de booster la compétitivité et d'attirer 550 milliards de dirhams, soit 150 milliards de dollars, d'investissements directs étrangers dans les neuf prochaines années.

Parmi les initiatives dévoilées par les membres du gouvernement ayant faire cette annonce, figurent notamment l'idée d'investissement dans les technologies et la création de nouveaux visas pour attirer les résidents et les travailleurs qualifiés. Toutes ces initiatives sont devenues nécessaires, en raison des effets économiques de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Parmi les projets élaborés, les Émirats arabes unis et la Banque émiratie de développement vont investir 5 milliards de dirhams (environ 1,4 milliard de dollars) dans la technologie industrielle et les secteurs à forte intensité technologique. C'est ce qu'a déclaré le ministre de l'Économie et des technologies avancées lors d'un point de presse.

Les Émirats arabes unis créent des visas pour les freelances et les entrepreneurs

Les autorités émiraties comptent aussi lancer deux nouvelles catégories de visas, dans le but d'attirer et de retenir les étrangers ayant des qualifications dont le pays a besoin. Il s'agit d'un visa pour les freelances, des particuliers capables d'apporter une plus-value à l'économie du pays et un autre pour les entrepreneurs et les travailleurs qualifiés.

À lire aussi :  Québec : le retrait du droit à l'avocat aux candidats à l'immigration inquiète les juristes

Aussi, pour mettre en œuvre la nouvelle politique d'investissement, le gouvernement des EAU compte réformer la politique des visas. Les étrangers généralement obtiennent des visas valides seulement pour quelques années étroitement liés à l'emploi.

La nouveauté, c'est que le visa voulu par les autorités émiraties pour le travailleur qualifié sera plus flexible. Il permettra désormais de sponsoriser les membres de sa famille et donnera la possibilité à son détenteur de rester plus de temps pour trouver un nouvel emploi, à la fin du contrat précédent.

Déjà l'année dernière, les Émirats arabes unis ont étendu le « Golden visa » à plusieurs catégories de travailleurs. Ce dernier garantit une résidence de 10 ans à son détenteur et pourrait booster le développement de l'émirat de 1 %.