L’équipe nationale algérienne s’est finalement contentée d’un match nul (1-1) devant le Burkina Faso qui la recevait hier soir au stade de Marrakech, au Maroc, pour le compte de la deuxième journée du tour des poules des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022. Il faut dire que les Verts ont montré deux visages différents lors de cette rencontre. Si en première mi-temps ils étaient dominateurs à souhait, en seconde, ils étaient pratiquement méconnaissables.

Les hommes de Djamel de Belmadi qui se sont déplacés au Maroc avec la nette ambition de l’emporter ont vite montré leurs dents dans cette empoignade. Ils ont en effet joué très haut en exerçant un pressing permanent sur leurs adversaires. Bien qu’ils n’aient pas pu se procurer beaucoup d’occasions pour marquer, ils ont pu quand même contenir leurs vis-à-vis qui étaient dans l’obligation de gagner le match du fait que c’était eux qui recevaient.

Des Verts décevants en seconde période

Par ailleurs, les champions d’Afrique en titre se sont montrés réalistes en parvenant à ouvrir le score sur une des rares opportunités qu’ils se sont procurées. C’était à la 18e minute par l’intermédiaire de Sofiane Feghouli idéalement servi par Islam Slimani.

Ce dernier pouvait même corser l’addition dans les toutes dernières minutes de cette première mi-temps. Le buteur algérien a buté cependant sur le gardien vigilant du Burkina Faso. Et c’est sur le score de 1 à 0 que les deux équipes ont regagné les vestiaires à la fin de la 1re mi-temps.

À lire aussi :  Belmadi, Mahrez, Slimani... : Quand l'arrogance devient la norme

Les Algériens ont perdu le contrôle du match

En seconde période, le match s’est complètement métamorphosé. Les Verts ont perdu le contrôle du match, au fil des minutes laissant ainsi l’initiative à leur adversaire qui va réussir à niveler la marque à la 64e minute. Remis en confiance, le Burkina Faso multiplie les opérations offensives devant les Algériens amorphes.

Les changements opérés par le coach Belmadi, qui a incorporé notamment Said Benrahma et Baghdad Bounedjah à la place respectivement de Youcef Belaili et de Sofiane Feghouli, n’ont rien apporté à la physionomie du match. Dominés jusqu’aux ultimes minutes de la rencontre, les Verts auraient même pu encaisser un autre but.

L’Algérie prolonge sa série d’invincibilité

Finalement, l’Algérie est sortie indemne. Ce match nul lui permettra de rester à la tête de son groupe à la différence de buts avec son adversaire du jour. En outre, les Fennecs prolongent leur série d’invincibilité portée ainsi à 29 matchs sans défaite. Il est clair cependant que Djamel Belmadi devra revoir certaines choses pour éviter une mauvaise surprise dans cette course pour le mondial du Qatar, principal objectif de l’équipe d’Algérie.