Les autorités canadiennes ont décidé, dimanche 29 août, de suspendre les vols directs entre le Canada et le Maroc. Les raisons exactes n'avaient pas été révélées au public, les responsables s'étant contentés d'évoquer la crise sanitaire et la lutte contre le Covid-19.

En fait, un communiqué du gouvernement canadien publié, ce jeudi 9 septembre, montre clairement que les dirigeants du Canada n'ont plus confiance dans les contrôles sanitaires au royaume chérifien.

D'ailleurs, il est utile de rappeler que cette décision de suspendre les vols directs entre les deux pays était venue le jour même où des ressortissants britanniques avaient été arrêtés à Agadir pour une histoire de tests PCR falsifiés. Ils étaient cinq membres d'une même famille interpellés par les éléments de la police à l'aéroport d'Agadir, au moment où ils s'apprêtaient à quitter le Maroc.

Les personnes qui veulent voyager vers le Canada depuis le Maroc doivent faire un test Covid dans un pays tiers

En effet, le gouvernement canadien ne parle pas clairement de confiance, mais c'est ce qui ressort de son communiqué qui évoque justement cette suspension des vols entre les deux pays. « Durant cette période, les passagers qui se rendent au Canada depuis le Maroc par un itinéraire indirect devront obtenir le résultat négatif d’un test moléculaire pour la Covid-19 dans un pays tiers, et ce, avant de poursuivre leur voyage vers le Canada ».

À lire aussi :  Air Algérie renforce son programme avec des vols supplémentaires

Le Canada exige donc un test négatif dans un pays tiers, et non au Maroc. Pire encore, « les voyageurs ayant déjà reçu un résultat positif à la Covid-19 doivent fournir la preuve d'un résultat positif à un test de dépistage moléculaire de la Covid-19 réalisé 14 à 180 jours avant leur départ plutôt qu'un résultat négatif à un test de dépistage moléculaire de la Covid-19 », précise encore le gouvernement canadien.

Cette dernière exigence doit aussi se faire dans un pays tiers, ajoute le même texte. Ce qui compliquera davantage la tâche aux voyageurs qui voudraient aller du Maroc au Canada avec une escale dans un pays tiers. Parce que dans ce cas, les voyageurs devront « solliciter l'entrée dans un pays tiers et y séjourner pendant au moins 14 jours » avant de rallier le Canada.