Le phénomène de la fuite des cerveaux prend des proportions alarmantes ces dernières années en Algérie. Non seulement l’Algérie se voit perdre ses meilleurs diplômés universitaires, voilà que l’on assiste aujourd’hui à un phénomène nouveau : celui de voir des étudiants fraîchement lauréats au baccalauréat quitter l’Algérie pour s’inscrire dans des universités étrangères et particulièrement en France.  


C’est le cas du jeune Gaya Lahouazi, l’un des trois lauréats du baccalauréat session 2021 en Algérie et meilleur bachelier de la Kabylie, qui a décidé de quitter le pays pour s’inscrire dans une université française où il a choisi d’effectuer ses études supérieures.

En effet, Gaya Lahouazi , natif d’Azazga, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, en Kabylie qui a obtenu la 3e meilleure moyenne au Bac à l’échelle nationale avec 19,22 dans la filière mathématique, a décidé de poursuivre ses études supérieures en France.

Gaya Lahouazi a publié le 11 septembre des messages et des photos sur sa page Facebook, le montrant arrivé en France et plus précisément à Versailles. « Mes sincères remerciements, gratitudes, appréciations pour les personnes qui m’ont félicité .Veuillez accepter mes plus sincères remerciements », écrit en anglais Gaya Lahouazi sur sa page Facebook.

Gaya Lahouazi est le 3e meilleur bachelier 2021 à l’échelle nationale avec 19,22 de moyenne

Des photos du futur étudiant dans l’avion quittant l’Algérie ont également circulé depuis samedi 11 septembre sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont félicité le jeune étudiant, en lui souhaitant bonne chance.

D’autres commentateurs ont toutefois regretté la décision du jeune Gaya, considérant son départ comme une perte pour l’Algérie. « Dommage de voir l’un des meilleurs futurs mathématiciens d’Algérie quitter le pays. C’est le déclin de l’Algérie qui a poussé ces cracks à fuir vers de meilleurs cieux », écrit un internaute.

Gaya Lahouazi avait été honoré par le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune

Lors de la cérémonie organisée le 28 juillet par le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune, en l’honneur des meilleurs bacheliers 2021, le détenteur de la 3e meilleure moyenne à l’échelle nationale Gaya Lahouazi a déclaré à l’APS que cette distinction « restera toute sa vie gravée dans son esprit et sera un leitmotiv pour davantage de réussite à l’avenir ».

Gaya assure qu’il « investira dans sa réussite au profit de l’Algérie », même s’il n’a pas encore décidé de la spécialité à suivre à l’université. Pour Gaya, son brillant succès il le doit à ses parents, « toujours présents à mes côtés, les mots ne suffiront jamais pas pour les remercier ».

Désormais, le détenteur de la 3e meilleure moyenne à l’échelle nationale au Bac 2021 aura l’opportunité de faire valoir ses compétences en France, où il a choisi de poursuivre ses études supérieures.