L'Algérie se dirige vers une augmentation du nombre de vols internationaux, notamment vers la France. Air Algérie n'opère que 24 vols par semaine vers l'Hexagone, depuis la première hausse qui a touché le nombre vols internationaux vers fin août.

Cette hypothèse est plus que plausible. Elle est même inévitable pour les autorités algériennes qui ont le pouvoir de prendre une telle décision. De nombreux facteurs plaident pour cette possibilité qui devient de plus en plus urgente. En effet, la récente décision des autorités françaises de retirer l'Algérie de la liste rouge plaide déjà pour la nécessité d'augmenter le nombre de vols vers la France. C'est que cette nouvelle mesure va provoquer une hausse considérable dans les demandes de voyages outre-Méditerranée. Et les autorités devraient penser à répondre aux nouvelles demandes, engendrées par la baisse des restrictions.

Mieux encore, l'amélioration de la situation sanitaire, avec la baisse importante du nombre de contaminations au coronavirus, encourage cette option. D'ailleurs, c'est cette réalité qui a permis à la France de retirer l'Algérie de sa liste rouge. Et de nombreux spécialistes, notamment des membres du Comité scientifique de suivi de la pandémie de coronavirus en Algérie, ont défendu l'idée d'augmenter le nombre de vols internationaux et celui des destinations desservies.

À lire aussi :  Aéroport d'Oran : Changement pour les vols internationaux

Il faut dire que ce sera une nouvelle bouffée d'oxygène pour la compagnie nationale Air Algérie qui aura de nouvelles possibilités de renflouer ses caisses quasi vides. Le transporteur national se trouve à genoux sur le plan financier, en raison de la persistance de la crise sanitaire liée au Covid-19.