L’Algérie va-t-elle vers une réouverture totale de ses frontières en décembre 2021 ? Ce n’est pas encore sûr, mais ce n’est pas entièrement exclu, si l’on croit des sources du ministère des Transports qui se sont confiées à nos confrères du site arabophone Djalia DZ.

Selon les mêmes sources, les hautes autorités algériennes ont donné leur accord de principe pour une réouverture entière des frontières du pays, et ce, pour une circulation normale des populations. Mais, cette décision dépend d’une condition liée à la crise sanitaire du coronavirus.

En effet, la présidence de la République aurait posé une seule condition à une réouverture totale des frontières algériennes. Et c’est celle d’un taux de vaccination nationale de 70 % au minimum. C’est la seule condition qui permet une immunité collective en Algérie et un retour à une vie normale, estiment les mêmes sources.

Si d’ici le mois de décembre la campagne de vaccination, lancée en janvier et accélérée en septembre, atteint un taux de 70 %, les frontières algériennes seront rouvertes, avec tous les réajustements nécessaires, notamment celui du nombre de vols internationaux et des traversées maritimes. Pour cela, un plan spécial est déjà prêt à être mis en œuvre dans le cas où l’immunité collective est atteinte.