Le ministère algérien des Transport a annoncé, ce mardi 12 octobre 2021, la reprise des traversées maritimes de et vers l’Algérie. Selon le communiqué du département ministériel, la première traversée sera opérée le 21 octobre prochain à partir du port d’Oran. Cette reprise s’effectuera à raison de deux liaisons par semaines, indique la même source.

Voilà une nouvelle qui ne pourra que réjouir les citoyens algériens, que ce soit en Algérie ou à l’étranger. Les traversée maritimes vont enfin reprendre, après plus d’une année de suspension à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. Cette reprise est attendue pour le 21 octobre prochain, a indiqué le ministère des Transport dans son communiqué.

Algérie Ferries inaugurera son nouveau ferry « Le Badji Mokhtar 3 »

Selon le programme établi et publié par le ministère des Transport, ladite reprise reste toutefois timide, puisque deux liaisons seulement sont au menu par semaine. Celles-ci concernent la France et l’Espagne. Il y aura ainsi une traversée hebdomadaire Alger-Marseille qui sera assurée par le nouveau car ferry d’Algérie Ferries – le Badji Mokhtar 3 – et dont la première liaison est prévue le 1 novembre prochain.

Liaisons maritimes Alger-Alicante-Alger et Oran-Alicante-Oran

L’autre desserte qui sera lancée le 21 octobre prochain reliera alternativement les ports de la ville d’Oran et celui d’Alger à Alicante en Espagne. On aura ainsi une liaison Alger-Alicante-Alger tous les 15 jours et une autre Oran-Alicante Oran tous les 15 jours également.

Reprise progressive des vols et du transport maritime

Le ministère des Transport n’a pas écarté en outre la possibilité d’ajouter d’autres liaisons maritimes vers d’autres destinations à l’avenir. Tout dépend, selon la même source, de l’évolution de la situation sanitaire liée au coronavirus.

Il est à rappeler que durant la journée d’hier, lundi 11 octobre, le ministère des Transports a également annoncé le renforcement des liaisons aériennes de et vers l’Algérie avec 24 nouveaux vols. 123 seront effectués par la compagnie aérienne algérienne, Air Algérie et 12 autres par des compagnies aériennes étrangères. Il va sans dire que la reprise des traversées maritimes pourra amortir un tant soit peu la pression sur ces compagnies aériennes.