Le ministre algérien de la Jeunesse et des Sports s'est exprimé au sujet du retour des supporters dans les stades. Dans des déclarations faites à la presse samedi 23 octobre 2021, Abderezak Sebgag a affirmé que le huis clos instauré depuis le début de la pandémie du coronavirus sera levé pour les matchs du championnat national dÚs la prochaine journée. 

La Ligue 1 a connu sa premiÚre journée ce week-end. Point cependant de retour des supporters dans les stades. Pourtant, il y a quelques jours, le gouvernement, à travers différents ministres, avait annoncé que ce retour interviendrait dÚs la reprise du championnat. Les matchs au programme cette semaine se sont déroulés devant des gradins tristement vides.

Cette situation ne va pas durer pendant toute la saison. Les stades des différentes wilayas, qui abritent non seulement les rencontres de la Ligue 1, mais aussi d'autres compétitions, pourront renouer avec l'ambiance dÚs cette semaine. C'est ce qu'a indiqué le ministre de la Jeunesse et des Sports ce samedi 23 octobre 2021.

Abderezak Sebgag a ainsi affirmé que les matchs du championnat algérien de la Ligue 1 se tiendront en présence des supporters dÚs la seconde journée prévue le week-end prochain. Voilà donc une nouvelle qui ne peut que réjouir les fans des différents clubs algériens qui pourront ainsi suivre les sorties de leurs formations à partir des tribunes.

Pass sanitaire obligatoire pour entrer dans les stades en Algérie

Cela dit, l'ouverture des stades pour le public se fera  en respectant certaines conditions sanitaires. Il s'agit notamment du pass sanitaire que le supporteur doit absolument présenter pour espérer accéder aux gradins de n'importe quel stade en Algérie.

Cette condition est également valable pour les matchs de l'équipe nationale, a précisé le ministre. Cette obligation, conçue pour lutter contre le coronavirus, est également une maniÚre d'inciter les citoyens à se vacciner, a souligné le ministre de la Santé, qui s'est exprimé sur le sujet la semaine écoulée. En fait, pour les autorités, la vaccination reste le seul moyen d'éviter le retour de la pandémie en Algérie.